французкий язык
сайты - меню - вход - новости




Каталог заданий.
Выбор текста, отвечающего на вопрос

Пройти тестирование по этим заданиям
Вернуться к каталогу заданий
Версия для печати и копирования в MS Word
1
Задание 45 № 105

Прочитайте тексты 1—3. Выберите номер текста, отвечающего на вопрос.

 

Qui a déjà appris le métier?


1. Annie: « Bonjour! Le dessin, la peinture, c'est ma passion (avec une petite préférence pour les aquarelles et les pastels). J'aimerais pouvoir faire de ma passion mon métier, mais ça ne mène pas très loin. J'aime dessiner le corps humain, je le trouve beau, parfait même. J'apprécie les paysages mais je n'en fais pas beaucoup. J'aime bien cuisiner tous les plats épicés, originaux ou traditionnels, à base de porc, de bœuf et de légumes du jardin, et recevoir du monde pour leur faire goûter tout ça».

2. Jeanine: « Bonjour! J'habite en Savoie. Je suis mariée. Je suis guide mais je ne travaille pas pour le moment. Je m'occupe de ma petite fille âgée de trois mois. J'ai beaucoup de choses à faire. Je range les affaires, je fais le ménage, je me promène avec mon bébé, je vais au magasin. Pendant la journée j'essaie de trouver du temps pour perfectionner des langues étrangères: l'allemand et l'italien qui sont indispensables pour mon travail. Le soir nous regardons la télé, j'aide mon fils aîné qui a 8 ans à faire les devoirs. Quand tout le monde dort j'aime lire ou tricoter. Je me couche d'habitude vers minuit».

3. Héloïse: «Bonjour! J'adore les animaux et surtout les chevaux! Je me débrouille vraiment très bien à l'école, sauf en musique et en histoire/géographie. J'aime énormément le sport, surtout l'équitation que je pratique déjà depuis plus de cinq ans, mais j'aime aussi les sports de ballons (football, handball, basket-ball) ainsi que le judo et la lutte. Quant au métier à choisir, pour le moment je ne sais pas du tout ce que je veux faire plus tard. J'aime beaucoup de choses alors c'est très difficile pour moi de choisir. Mes parents veulent la médecine mais moi je trouve que c'est pas fait pour moi».

Qui

1) 1
2) 2
3) 3

2
Задание 46 № 106

Прочитайте тексты 1—3. Выберите номер текста, отвечающего на вопрос.

 

Qui aime recevoir les invités et leur faire découvrir toutes sortes de plats?


1. Annie: « Bonjour! Le dessin, la peinture, c'est ma passion (avec une petite préférence pour les aquarelles et les pastels). J'aimerais pouvoir faire de ma passion mon métier, mais ça ne mène pas très loin. J'aime dessiner le corps humain, je le trouve beau, parfait même. J'apprécie les paysages mais je n'en fais pas beaucoup. J'aime bien cuisiner tous les plats épicés, originaux ou traditionnels, à base de porc, de bœuf et de légumes du jardin, et recevoir du monde pour leur faire goûter tout ça».

2. Jeanine: « Bonjour! J'habite en Savoie. Je suis mariée. Je suis guide mais je ne travaille pas pour le moment. Je m'occupe de ma petite fille âgée de trois mois. J'ai beaucoup de choses à faire. Je range les affaires, je fais le ménage, je me promène avec mon bébé, je vais au magasin. Pendant la journée j'essaie de trouver du temps pour perfectionner des langues étrangères: l'allemand et l'italien qui sont indispensables pour mon travail. Le soir nous regardons la télé, j'aide mon fils aîné qui a 8 ans à faire les devoirs. Quand tout le monde dort j'aime lire ou tricoter. Je me couche d'habitude vers minuit».

3. Héloïse: «Bonjour! J'adore les animaux et surtout les chevaux! Je me débrouille vraiment très bien à l'école, sauf en musique et en histoire/géographie. J'aime énormément le sport, surtout l'équitation que je pratique déjà depuis plus de cinq ans, mais j'aime aussi les sports de ballons (football, handball, basket-ball) ainsi que le judo et la lutte. Quant au métier à choisir, pour le moment je ne sais pas du tout ce que je veux faire plus tard. J'aime beaucoup de choses alors c'est très difficile pour moi de choisir. Mes parents veulent la médecine mais moi je trouve que c'est pas fait pour moi».

Qui

1) 1
2) 2
3) 3

3
Задание 47 № 107

Прочитайте тексты 1—3. Выберите номер текста, отвечающего на вопрос.

 

Qui a de la peine à trouver sa future profession?


1. Annie: « Bonjour! Le dessin, la peinture, c'est ma passion (avec une petite préférence pour les aquarelles et les pastels). J'aimerais pouvoir faire de ma passion mon métier, mais ça ne mène pas très loin. J'aime dessiner le corps humain, je le trouve beau, parfait même. J'apprécie les paysages mais je n'en fais pas beaucoup. J'aime bien cuisiner tous les plats épicés, originaux ou traditionnels, à base de porc, de bœuf et de légumes du jardin, et recevoir du monde pour leur faire goûter tout ça».

2. Jeanine: « Bonjour! J'habite en Savoie. Je suis mariée. Je suis guide mais je ne travaille pas pour le moment. Je m'occupe de ma petite fille âgée de trois mois. J'ai beaucoup de choses à faire. Je range les affaires, je fais le ménage, je me promène avec mon bébé, je vais au magasin. Pendant la journée j'essaie de trouver du temps pour perfectionner des langues étrangères: l'allemand et l'italien qui sont indispensables pour mon travail. Le soir nous regardons la télé, j'aide mon fils aîné qui a 8 ans à faire les devoirs. Quand tout le monde dort j'aime lire ou tricoter. Je me couche d'habitude vers minuit».

3. Héloïse: «Bonjour! J'adore les animaux et surtout les chevaux! Je me débrouille vraiment très bien à l'école, sauf en musique et en histoire/géographie. J'aime énormément le sport, surtout l'équitation que je pratique déjà depuis plus de cinq ans, mais j'aime aussi les sports de ballons (football, handball, basket-ball) ainsi que le judo et la lutte. Quant au métier à choisir, pour le moment je ne sais pas du tout ce que je veux faire plus tard. J'aime beaucoup de choses alors c'est très difficile pour moi de choisir. Mes parents veulent la médecine mais moi je trouve que c'est pas fait pour moi».

Qui

1) 1
2) 2
3) 3

4
Задание 48 № 108

Прочитайте тексты 1—3. Выберите номер текста, отвечающего на вопрос.

 

Qui approfondit ses connaissances en langues étrangères?


1. Annie: « Bonjour! Le dessin, la peinture, c'est ma passion (avec une petite préférence pour les aquarelles et les pastels). J'aimerais pouvoir faire de ma passion mon métier, mais ça ne mène pas très loin. J'aime dessiner le corps humain, je le trouve beau, parfait même. J'apprécie les paysages mais je n'en fais pas beaucoup. J'aime bien cuisiner tous les plats épicés, originaux ou traditionnels, à base de porc, de bœuf et de légumes du jardin, et recevoir du monde pour leur faire goûter tout ça».

2. Jeanine: « Bonjour! J'habite en Savoie. Je suis mariée. Je suis guide mais je ne travaille pas pour le moment. Je m'occupe de ma petite fille âgée de trois mois. J'ai beaucoup de choses à faire. Je range les affaires, je fais le ménage, je me promène avec mon bébé, je vais au magasin. Pendant la journée j'essaie de trouver du temps pour perfectionner des langues étrangères: l'allemand et l'italien qui sont indispensables pour mon travail. Le soir nous regardons la télé, j'aide mon fils aîné qui a 8 ans à faire les devoirs. Quand tout le monde dort j'aime lire ou tricoter. Je me couche d'habitude vers minuit».

3. Héloïse: «Bonjour! J'adore les animaux et surtout les chevaux! Je me débrouille vraiment très bien à l'école, sauf en musique et en histoire/géographie. J'aime énormément le sport, surtout l'équitation que je pratique déjà depuis plus de cinq ans, mais j'aime aussi les sports de ballons (football, handball, basket-ball) ainsi que le judo et la lutte. Quant au métier à choisir, pour le moment je ne sais pas du tout ce que je veux faire plus tard. J'aime beaucoup de choses alors c'est très difficile pour moi de choisir. Mes parents veulent la médecine mais moi je trouve que c'est pas fait pour moi».

Qui

1) 1
2) 2
3) 3

5
Задание 43 № 163

Прочитайте тексты 1—4. Выберите номер текста, отвечающего на вопрос.

 

Qui parle d'une solution pour lutter contre le bruit?


1. Julien: «L’absence totale de bruit est unanimement reconnue comme très difficilement supportable pour l'homme. Pourtant, certaines situations d'exposition au bruit, dans la vie de tous les jours ou au travail, peuvent être dangereuses pour la santé. L'exposition au bruit sur le lieu de travail peut provoquer la perte auditive. Sans compter le stress qui est aussi parmi les conséquences possibles du bruit au travail. Des paramètres individuels, tels que l'âge ou la sensibilité personnelle peuvent aussi aggraver les risques.»

2. Alex: «Le bruit est une des nuisances sonores de la vie quotidienne, et tout particulièrement dans les agglomérations. Il peut mettre en danger la santé et la qualité de vie, avec des conséquences physiques ou psychologiques pour les hommes et les femmes qui le subissent, et nuire également à la biodiversité. On constate que la prise des médicaments contre l'hypertension ou contre la dépression est plus fréquente chez les gens dont le domicile est survolé par des avions. Et la fréquence d'une hospitalisation est cinq fois plus importante que d'habitude.»

3. Didier: « Une brigade anti-bruit active est une des solutions du problème de la pollution sonore. Cette unité spécifique de la police municipale dispose de moyens techniques adaptés et notamment d'un sonomètre portatif. Elle peut intervenir, sur simple appel, pour faire cesser tout bruit qui trouble la tranquillité publique. Une autre de ses missions est de faire des relevés réguliers de mesures acoustiques sur les sites sensibles du territoire communal.»

4. Laurent: « Pour beaucoup de motards, le bruit est synonyme de puissance et de vitesse. Ils parlent du «beau bruit» car le son est le symbole de l'identité d'une moto. On reconnaît à l'oreille une Harley. Mais le bruit émis par la moto, ce n'est pas tant le motard qui en profite que ceux qui le suivent et l'entourent. Une étude a calculé qu'une moto qui traversait une ville comme Paris la nuit réveillait beaucoup de personnes y compris les enfants qui ont l'oreille plus

fragile que les adultes.»

Qui

1) 1
2) 2
3) 3
4) 4

6
Задание 44 № 164

Прочитайте тексты 1—4. Выберите номер текста, отвечающего на вопрос.

 

Qui dit que le bruit des deux-roues peut influencer la santé des citadins?


1. Julien: «L’absence totale de bruit est unanimement reconnue comme très difficilement supportable pour l'homme. Pourtant, certaines situations d'exposition au bruit, dans la vie de tous les jours ou au travail, peuvent être dangereuses pour la santé. L'exposition au bruit sur le lieu de travail peut provoquer la perte auditive. Sans compter le stress qui est aussi parmi les conséquences possibles du bruit au travail. Des paramètres individuels, tels que l'âge ou la sensibilité personnelle peuvent aussi aggraver les risques.»

2. Alex: «Le bruit est une des nuisances sonores de la vie quotidienne, et tout particulièrement dans les agglomérations. Il peut mettre en danger la santé et la qualité de vie, avec des conséquences physiques ou psychologiques pour les hommes et les femmes qui le subissent, et nuire également à la biodiversité. On constate que la prise des médicaments contre l'hypertension ou contre la dépression est plus fréquente chez les gens dont le domicile est survolé par des avions. Et la fréquence d'une hospitalisation est cinq fois plus importante que d'habitude.»

3. Didier: « Une brigade anti-bruit active est une des solutions du problème de la pollution sonore. Cette unité spécifique de la police municipale dispose de moyens techniques adaptés et notamment d'un sonomètre portatif. Elle peut intervenir, sur simple appel, pour faire cesser tout bruit qui trouble la tranquillité publique. Une autre de ses missions est de faire des relevés réguliers de mesures acoustiques sur les sites sensibles du territoire communal.»

4. Laurent: « Pour beaucoup de motards, le bruit est synonyme de puissance et de vitesse. Ils parlent du «beau bruit» car le son est le symbole de l'identité d'une moto. On reconnaît à l'oreille une Harley. Mais le bruit émis par la moto, ce n'est pas tant le motard qui en profite que ceux qui le suivent et l'entourent. Une étude a calculé qu'une moto qui traversait une ville comme Paris la nuit réveillait beaucoup de personnes y compris les enfants qui ont l'oreille plus

fragile que les adultes.»

Qui

1) 1
2) 2
3) 3
4) 4

7
Задание 45 № 165

Прочитайте тексты 1—4. Выберите номер текста, отвечающего на вопрос.

 

Qui dit que le silence total est mal vécu par l'homme?


1. Julien: «L’absence totale de bruit est unanimement reconnue comme très difficilement supportable pour l'homme. Pourtant, certaines situations d'exposition au bruit, dans la vie de tous les jours ou au travail, peuvent être dangereuses pour la santé. L'exposition au bruit sur le lieu de travail peut provoquer la perte auditive. Sans compter le stress qui est aussi parmi les conséquences possibles du bruit au travail. Des paramètres individuels, tels que l'âge ou la sensibilité personnelle peuvent aussi aggraver les risques.»

2. Alex: «Le bruit est une des nuisances sonores de la vie quotidienne, et tout particulièrement dans les agglomérations. Il peut mettre en danger la santé et la qualité de vie, avec des conséquences physiques ou psychologiques pour les hommes et les femmes qui le subissent, et nuire également à la biodiversité. On constate que la prise des médicaments contre l'hypertension ou contre la dépression est plus fréquente chez les gens dont le domicile est survolé par des avions. Et la fréquence d'une hospitalisation est cinq fois plus importante que d'habitude.»

3. Didier: « Une brigade anti-bruit active est une des solutions du problème de la pollution sonore. Cette unité spécifique de la police municipale dispose de moyens techniques adaptés et notamment d'un sonomètre portatif. Elle peut intervenir, sur simple appel, pour faire cesser tout bruit qui trouble la tranquillité publique. Une autre de ses missions est de faire des relevés réguliers de mesures acoustiques sur les sites sensibles du territoire communal.»

4. Laurent: « Pour beaucoup de motards, le bruit est synonyme de puissance et de vitesse. Ils parlent du «beau bruit» car le son est le symbole de l'identité d'une moto. On reconnaît à l'oreille une Harley. Mais le bruit émis par la moto, ce n'est pas tant le motard qui en profite que ceux qui le suivent et l'entourent. Une étude a calculé qu'une moto qui traversait une ville comme Paris la nuit réveillait beaucoup de personnes y compris les enfants qui ont l'oreille plus

fragile que les adultes.»

Qui

1) 1
2) 2
3) 3
4) 4

8
Задание 46 № 166

Прочитайте тексты 1—4. Выберите номер текста, отвечающего на вопрос.

 

Qui dit que vivre à côté d'un aéroport est nocif pour la santé?


1. Julien: «L’absence totale de bruit est unanimement reconnue comme très difficilement supportable pour l'homme. Pourtant, certaines situations d'exposition au bruit, dans la vie de tous les jours ou au travail, peuvent être dangereuses pour la santé. L'exposition au bruit sur le lieu de travail peut provoquer la perte auditive. Sans compter le stress qui est aussi parmi les conséquences possibles du bruit au travail. Des paramètres individuels, tels que l'âge ou la sensibilité personnelle peuvent aussi aggraver les risques.»

2. Alex: «Le bruit est une des nuisances sonores de la vie quotidienne, et tout particulièrement dans les agglomérations. Il peut mettre en danger la santé et la qualité de vie, avec des conséquences physiques ou psychologiques pour les hommes et les femmes qui le subissent, et nuire également à la biodiversité. On constate que la prise des médicaments contre l'hypertension ou contre la dépression est plus fréquente chez les gens dont le domicile est survolé par des avions. Et la fréquence d'une hospitalisation est cinq fois plus importante que d'habitude.»

3. Didier: « Une brigade anti-bruit active est une des solutions du problème de la pollution sonore. Cette unité spécifique de la police municipale dispose de moyens techniques adaptés et notamment d'un sonomètre portatif. Elle peut intervenir, sur simple appel, pour faire cesser tout bruit qui trouble la tranquillité publique. Une autre de ses missions est de faire des relevés réguliers de mesures acoustiques sur les sites sensibles du territoire communal.»

4. Laurent: « Pour beaucoup de motards, le bruit est synonyme de puissance et de vitesse. Ils parlent du «beau bruit» car le son est le symbole de l'identité d'une moto. On reconnaît à l'oreille une Harley. Mais le bruit émis par la moto, ce n'est pas tant le motard qui en profite que ceux qui le suivent et l'entourent. Une étude a calculé qu'une moto qui traversait une ville comme Paris la nuit réveillait beaucoup de personnes y compris les enfants qui ont l'oreille plus

fragile que les adultes.»

Qui

1) 1
2) 2
3) 3
4) 4

9
Задание 47 № 167

Прочитайте тексты 1—4. Выберите номер текста, отвечающего на вопрос.

 

Qui dit qu'on peut être dérangé par le bruit en milieu professionnel?


1. Julien: «L’absence totale de bruit est unanimement reconnue comme très difficilement supportable pour l'homme. Pourtant, certaines situations d'exposition au bruit, dans la vie de tous les jours ou au travail, peuvent être dangereuses pour la santé. L'exposition au bruit sur le lieu de travail peut provoquer la perte auditive. Sans compter le stress qui est aussi parmi les conséquences possibles du bruit au travail. Des paramètres individuels, tels que l'âge ou la sensibilité personnelle peuvent aussi aggraver les risques.»

2. Alex: «Le bruit est une des nuisances sonores de la vie quotidienne, et tout particulièrement dans les agglomérations. Il peut mettre en danger la santé et la qualité de vie, avec des conséquences physiques ou psychologiques pour les hommes et les femmes qui le subissent, et nuire également à la biodiversité. On constate que la prise des médicaments contre l'hypertension ou contre la dépression est plus fréquente chez les gens dont le domicile est survolé par des avions. Et la fréquence d'une hospitalisation est cinq fois plus importante que d'habitude.»

3. Didier: « Une brigade anti-bruit active est une des solutions du problème de la pollution sonore. Cette unité spécifique de la police municipale dispose de moyens techniques adaptés et notamment d'un sonomètre portatif. Elle peut intervenir, sur simple appel, pour faire cesser tout bruit qui trouble la tranquillité publique. Une autre de ses missions est de faire des relevés réguliers de mesures acoustiques sur les sites sensibles du territoire communal.»

4. Laurent: « Pour beaucoup de motards, le bruit est synonyme de puissance et de vitesse. Ils parlent du «beau bruit» car le son est le symbole de l'identité d'une moto. On reconnaît à l'oreille une Harley. Mais le bruit émis par la moto, ce n'est pas tant le motard qui en profite que ceux qui le suivent et l'entourent. Une étude a calculé qu'une moto qui traversait une ville comme Paris la nuit réveillait beaucoup de personnes y compris les enfants qui ont l'oreille plus

fragile que les adultes.»

Qui

1) 1
2) 2
3) 3
4) 4

10
Задание 48 № 168

Прочитайте тексты 1—4. Выберите номер текста, отвечающего на вопрос.

 

Qui pense que le bruit peut provoquer la dépression?


1. Julien: «L’absence totale de bruit est unanimement reconnue comme très difficilement supportable pour l'homme. Pourtant, certaines situations d'exposition au bruit, dans la vie de tous les jours ou au travail, peuvent être dangereuses pour la santé. L'exposition au bruit sur le lieu de travail peut provoquer la perte auditive. Sans compter le stress qui est aussi parmi les conséquences possibles du bruit au travail. Des paramètres individuels, tels que l'âge ou la sensibilité personnelle peuvent aussi aggraver les risques.»

2. Alex: «Le bruit est une des nuisances sonores de la vie quotidienne, et tout particulièrement dans les agglomérations. Il peut mettre en danger la santé et la qualité de vie, avec des conséquences physiques ou psychologiques pour les hommes et les femmes qui le subissent, et nuire également à la biodiversité. On constate que la prise des médicaments contre l'hypertension ou contre la dépression est plus fréquente chez les gens dont le domicile est survolé par des avions. Et la fréquence d'une hospitalisation est cinq fois plus importante que d'habitude.»

3. Didier: « Une brigade anti-bruit active est une des solutions du problème de la pollution sonore. Cette unité spécifique de la police municipale dispose de moyens techniques adaptés et notamment d'un sonomètre portatif. Elle peut intervenir, sur simple appel, pour faire cesser tout bruit qui trouble la tranquillité publique. Une autre de ses missions est de faire des relevés réguliers de mesures acoustiques sur les sites sensibles du territoire communal.»

4. Laurent: « Pour beaucoup de motards, le bruit est synonyme de puissance et de vitesse. Ils parlent du «beau bruit» car le son est le symbole de l'identité d'une moto. On reconnaît à l'oreille une Harley. Mais le bruit émis par la moto, ce n'est pas tant le motard qui en profite que ceux qui le suivent et l'entourent. Une étude a calculé qu'une moto qui traversait une ville comme Paris la nuit réveillait beaucoup de personnes y compris les enfants qui ont l'oreille plus

fragile que les adultes.»

Qui

1) 1
2) 2
3) 3
4) 4

11
Задание 43 № 523

Прочитайте тексты 1—4. Выберите номер текста, отвечающего на вопрос.

 

Qui dit que conduire avec un téléphone à la main n'est pas sans danger?


1. Elise: « Aujourd'hui, sortir sans son portable est devenu presque aussi dramatique que partir de chez soi en oubliant ses clés. Il est devenu un nouvel animal de compagnie, une sorte de tamagotchi pour petits et grands. On peut comprendre que les gens soient accros à leurs téléphones, car ils ont toute leur vie dedans, et si, par malheur, ils le perdent ou qu'il est en panne, ils se sentent totalement coupés du monde. Et on parle même de ce terme étrange, la «nomophobie», la phobie de l'absence de mobile.»

2. Jade: «Il n'y a pas qu'au volant que l'utilisation du téléphone portable est dangereuse. Quiconque envoie un SMS en marchant peut manquer une marche ou tomber. Pour éviter les accidents, une voie piétonne réservée aux mobinautes acharnés a été créée en Chine. A côté de cette voie, une autre voie est interdite aux utilisateurs des portables. Cette initiative, qui interroge sur la place du portable dans la vie quotidienne n'est pas une première.»

3. Lise: «Tous âgés de plus au moins 14 ans sont des accros du portable. Ces enfants sages ont apparemment bien écouté les conseils donnés par les parents ou dans le cadre de conventions organisées sur le sujet dans les collèges. Pourtant tous, ils disposent d'un portable grâce aux bonnes notes obtenues en classe. Les appels? C'est pour la famille essentiellement, pour leur dire où on est. Les copains, les amis, c'est par SMS. On peut vivre sans même si de temps en temps c'est utile. Et on continue à passer la nuit le téléphone dans la main.»

4. Jeanne: « Les piétons distraits par leur téléphone portable représentent un véritable danger pour eux-mêmes et pour les autres usagers de la route. Certains politiciens n'en peuvent plus de ces piétons, le nez planté dans leur écran et inconscients des problèmes de circulation qu'ils provoquent. Ils croient que la police doit se montrer sévère avec des contrôles. Mais pas question d'une amende. Ils proposent de réintroduire l'obligation d'un signe de la main au passage clouté de la part du mobinaute.»

1) 1
2) 2
3) 3
4) 4

12
Задание 44 № 524

Прочитайте тексты 1—4. Выберите номер текста, отвечающего на вопрос.

 

Qui est sûr que les jeunes sont très accros aux portables?


1. Elise: « Aujourd'hui, sortir sans son portable est devenu presque aussi dramatique que partir de chez soi en oubliant ses clés. Il est devenu un nouvel animal de compagnie, une sorte de tamagotchi pour petits et grands. On peut comprendre que les gens soient accros à leurs téléphones, car ils ont toute leur vie dedans, et si, par malheur, ils le perdent ou qu'il est en panne, ils se sentent totalement coupés du monde. Et on parle même de ce terme étrange, la «nomophobie», la phobie de l'absence de mobile.»

2. Jade: «Il n'y a pas qu'au volant que l'utilisation du téléphone portable est dangereuse. Quiconque envoie un SMS en marchant peut manquer une marche ou tomber. Pour éviter les accidents, une voie piétonne réservée aux mobinautes acharnés a été créée en Chine. A côté de cette voie, une autre voie est interdite aux utilisateurs des portables. Cette initiative, qui interroge sur la place du portable dans la vie quotidienne n'est pas une première.»

3. Lise: «Tous âgés de plus au moins 14 ans sont des accros du portable. Ces enfants sages ont apparemment bien écouté les conseils donnés par les parents ou dans le cadre de conventions organisées sur le sujet dans les collèges. Pourtant tous, ils disposent d'un portable grâce aux bonnes notes obtenues en classe. Les appels? C'est pour la famille essentiellement, pour leur dire où on est. Les copains, les amis, c'est par SMS. On peut vivre sans même si de temps en temps c'est utile. Et on continue à passer la nuit le téléphone dans la main.»

4. Jeanne: « Les piétons distraits par leur téléphone portable représentent un véritable danger pour eux-mêmes et pour les autres usagers de la route. Certains politiciens n'en peuvent plus de ces piétons, le nez planté dans leur écran et inconscients des problèmes de circulation qu'ils provoquent. Ils croient que la police doit se montrer sévère avec des contrôles. Mais pas question d'une amende. Ils proposent de réintroduire l'obligation d'un signe de la main au passage clouté de la part du mobinaute.»

1) 1
2) 2
3) 3
4) 4

13
Задание 45 № 525

Прочитайте тексты 1—4. Выберите номер текста, отвечающего на вопрос.

 

Qui parle d'une piste autorisée aux accros des portables?


1. Elise: « Aujourd'hui, sortir sans son portable est devenu presque aussi dramatique que partir de chez soi en oubliant ses clés. Il est devenu un nouvel animal de compagnie, une sorte de tamagotchi pour petits et grands. On peut comprendre que les gens soient accros à leurs téléphones, car ils ont toute leur vie dedans, et si, par malheur, ils le perdent ou qu'il est en panne, ils se sentent totalement coupés du monde. Et on parle même de ce terme étrange, la «nomophobie», la phobie de l'absence de mobile.»

2. Jade: «Il n'y a pas qu'au volant que l'utilisation du téléphone portable est dangereuse. Quiconque envoie un SMS en marchant peut manquer une marche ou tomber. Pour éviter les accidents, une voie piétonne réservée aux mobinautes acharnés a été créée en Chine. A côté de cette voie, une autre voie est interdite aux utilisateurs des portables. Cette initiative, qui interroge sur la place du portable dans la vie quotidienne n'est pas une première.»

3. Lise: «Tous âgés de plus au moins 14 ans sont des accros du portable. Ces enfants sages ont apparemment bien écouté les conseils donnés par les parents ou dans le cadre de conventions organisées sur le sujet dans les collèges. Pourtant tous, ils disposent d'un portable grâce aux bonnes notes obtenues en classe. Les appels? C'est pour la famille essentiellement, pour leur dire où on est. Les copains, les amis, c'est par SMS. On peut vivre sans même si de temps en temps c'est utile. Et on continue à passer la nuit le téléphone dans la main.»

4. Jeanne: « Les piétons distraits par leur téléphone portable représentent un véritable danger pour eux-mêmes et pour les autres usagers de la route. Certains politiciens n'en peuvent plus de ces piétons, le nez planté dans leur écran et inconscients des problèmes de circulation qu'ils provoquent. Ils croient que la police doit se montrer sévère avec des contrôles. Mais pas question d'une amende. Ils proposent de réintroduire l'obligation d'un signe de la main au passage clouté de la part du mobinaute.»

1) 1
2) 2
3) 3
4) 4

14
Задание 46 № 526

Прочитайте тексты 1—4. Выберите номер текста, отвечающего на вопрос.

 

Qui croit que les gens ne peuvent pas se passer de leurs portables?


1. Elise: « Aujourd'hui, sortir sans son portable est devenu presque aussi dramatique que partir de chez soi en oubliant ses clés. Il est devenu un nouvel animal de compagnie, une sorte de tamagotchi pour petits et grands. On peut comprendre que les gens soient accros à leurs téléphones, car ils ont toute leur vie dedans, et si, par malheur, ils le perdent ou qu'il est en panne, ils se sentent totalement coupés du monde. Et on parle même de ce terme étrange, la «nomophobie», la phobie de l'absence de mobile.»

2. Jade: «Il n'y a pas qu'au volant que l'utilisation du téléphone portable est dangereuse. Quiconque envoie un SMS en marchant peut manquer une marche ou tomber. Pour éviter les accidents, une voie piétonne réservée aux mobinautes acharnés a été créée en Chine. A côté de cette voie, une autre voie est interdite aux utilisateurs des portables. Cette initiative, qui interroge sur la place du portable dans la vie quotidienne n'est pas une première.»

3. Lise: «Tous âgés de plus au moins 14 ans sont des accros du portable. Ces enfants sages ont apparemment bien écouté les conseils donnés par les parents ou dans le cadre de conventions organisées sur le sujet dans les collèges. Pourtant tous, ils disposent d'un portable grâce aux bonnes notes obtenues en classe. Les appels? C'est pour la famille essentiellement, pour leur dire où on est. Les copains, les amis, c'est par SMS. On peut vivre sans même si de temps en temps c'est utile. Et on continue à passer la nuit le téléphone dans la main.»

4. Jeanne: « Les piétons distraits par leur téléphone portable représentent un véritable danger pour eux-mêmes et pour les autres usagers de la route. Certains politiciens n'en peuvent plus de ces piétons, le nez planté dans leur écran et inconscients des problèmes de circulation qu'ils provoquent. Ils croient que la police doit se montrer sévère avec des contrôles. Mais pas question d'une amende. Ils proposent de réintroduire l'obligation d'un signe de la main au passage clouté de la part du mobinaute.»

1) 1
2) 2
3) 3
4) 4

15
Задание 47 № 527

Прочитайте тексты 1—4. Выберите номер текста, отвечающего на вопрос.

 

Qui dit que les parents peuvent acheter un portable à leur enfant pour récompenser ses études?


1. Elise: « Aujourd'hui, sortir sans son portable est devenu presque aussi dramatique que partir de chez soi en oubliant ses clés. Il est devenu un nouvel animal de compagnie, une sorte de tamagotchi pour petits et grands. On peut comprendre que les gens soient accros à leurs téléphones, car ils ont toute leur vie dedans, et si, par malheur, ils le perdent ou qu'il est en panne, ils se sentent totalement coupés du monde. Et on parle même de ce terme étrange, la «nomophobie», la phobie de l'absence de mobile.»

2. Jade: «Il n'y a pas qu'au volant que l'utilisation du téléphone portable est dangereuse. Quiconque envoie un SMS en marchant peut manquer une marche ou tomber. Pour éviter les accidents, une voie piétonne réservée aux mobinautes acharnés a été créée en Chine. A côté de cette voie, une autre voie est interdite aux utilisateurs des portables. Cette initiative, qui interroge sur la place du portable dans la vie quotidienne n'est pas une première.»

3. Lise: «Tous âgés de plus au moins 14 ans sont des accros du portable. Ces enfants sages ont apparemment bien écouté les conseils donnés par les parents ou dans le cadre de conventions organisées sur le sujet dans les collèges. Pourtant tous, ils disposent d'un portable grâce aux bonnes notes obtenues en classe. Les appels? C'est pour la famille essentiellement, pour leur dire où on est. Les copains, les amis, c'est par SMS. On peut vivre sans même si de temps en temps c'est utile. Et on continue à passer la nuit le téléphone dans la main.»

4. Jeanne: « Les piétons distraits par leur téléphone portable représentent un véritable danger pour eux-mêmes et pour les autres usagers de la route. Certains politiciens n'en peuvent plus de ces piétons, le nez planté dans leur écran et inconscients des problèmes de circulation qu'ils provoquent. Ils croient que la police doit se montrer sévère avec des contrôles. Mais pas question d'une amende. Ils proposent de réintroduire l'obligation d'un signe de la main au passage clouté de la part du mobinaute.»

1) 1
2) 2
3) 3
4) 4

16
Задание 48 № 528

Прочитайте тексты 1—4. Выберите номер текста, отвечающего на вопрос.

 

Qui pense qu'un geste de la main doit être rendu obligatoire aux accros des portables?


1. Elise: « Aujourd'hui, sortir sans son portable est devenu presque aussi dramatique que partir de chez soi en oubliant ses clés. Il est devenu un nouvel animal de compagnie, une sorte de tamagotchi pour petits et grands. On peut comprendre que les gens soient accros à leurs téléphones, car ils ont toute leur vie dedans, et si, par malheur, ils le perdent ou qu'il est en panne, ils se sentent totalement coupés du monde. Et on parle même de ce terme étrange, la «nomophobie», la phobie de l'absence de mobile.»

2. Jade: «Il n'y a pas qu'au volant que l'utilisation du téléphone portable est dangereuse. Quiconque envoie un SMS en marchant peut manquer une marche ou tomber. Pour éviter les accidents, une voie piétonne réservée aux mobinautes acharnés a été créée en Chine. A côté de cette voie, une autre voie est interdite aux utilisateurs des portables. Cette initiative, qui interroge sur la place du portable dans la vie quotidienne n'est pas une première.»

3. Lise: «Tous âgés de plus au moins 14 ans sont des accros du portable. Ces enfants sages ont apparemment bien écouté les conseils donnés par les parents ou dans le cadre de conventions organisées sur le sujet dans les collèges. Pourtant tous, ils disposent d'un portable grâce aux bonnes notes obtenues en classe. Les appels? C'est pour la famille essentiellement, pour leur dire où on est. Les copains, les amis, c'est par SMS. On peut vivre sans même si de temps en temps c'est utile. Et on continue à passer la nuit le téléphone dans la main.»

4. Jeanne: « Les piétons distraits par leur téléphone portable représentent un véritable danger pour eux-mêmes et pour les autres usagers de la route. Certains politiciens n'en peuvent plus de ces piétons, le nez planté dans leur écran et inconscients des problèmes de circulation qu'ils provoquent. Ils croient que la police doit se montrer sévère avec des contrôles. Mais pas question d'une amende. Ils proposent de réintroduire l'obligation d'un signe de la main au passage clouté de la part du mobinaute.»

1) 1
2) 2
3) 3
4) 4

17
Задание 43 № 583

Прочитайте тексты 1—4. Выберите номер текста, отвечающего на вопрос.

 

Qui croit que les petites races sont plus faciles à gérer dans un appartement?


1. Sasha: « Chiens, chats, animaux exotiques, poissons. Ils peuvent mettre un peu de vie dans notre foyer. Ça fait la fête, ça dort au pied du lit, voire sur le lit, voire dans le lit avec nous, ça comprend plein de mots et ça va chercher la balle. Oui, l'idée d'un fidèle compagnon est séduisante, d'autant que les races ne manquent pas: yorkshire, cocker, chihuahua. A chaque année sa mode en matière de chiens. Mode souvent influencée par un film ou le choix d'une starlette.»

2. Maxime: « C'est bien beau tout ça, mais un chien ce n'est pas que du bonheur. Un chien, surtout dans un appartement, c'est pas mal d'obligations. Déjà, il faut penser que la pauvre bête va passer la majeure partie de sa vie à vous attendre. Et un chien qui s'ennuie, il trouve des occupations. Ainsi, ne dévorera-t-il pas les belles bottes qui ont coûté cher, le sac de grande marque, le Smartphone tout neuf. Ensuite, n'oubliez pas de mettre votre réveil! Le chien, ça sort! Mais dans tout ça, il faut voir l'aspect pratique: on fait beaucoup de marche et le dimanche on apprend à se lever tôt. »

3. Henri: «Un animal et un appartement, ce n'est pas incompatible! Un petit chien ne sera pas malheureux si on lui apprend des règles pour bien se tenir dans un environnement moins grand qu'une maison. Il est préférable d'adapter la taille du chien à la superficie et l'espace disponible. Certaines races souffrent de rester enfermées, alors prendre en compte le besoin du chien est important. Les chiens calmes et peu aboyeurs sont à choisir aussi. »

4. Edouard: « Un chien dans un appartement peut devenir une nécessité pour une personne ayant un problème de vue. Avec l'aide du chien, celle-ci peut se déplacer plus facilement et en toute sécurité. Le chien tire son fauteuil, ramasse des objets. Généralement, il faut compter quatre mois d'entraînement pour que ce chien puisse répondre à plus de cinquante commandes. Et il est aussi un soutien moral et affectif pour son maître.»

1) 1
2) 2
3) 3
4) 4

18
Задание 44 № 584

Прочитайте тексты 1—4. Выберите номер текста, отвечающего на вопрос.

 

Qui pense qu'on choisit parfois la race des animaux en suivant les tendances de la mode?


1. Sasha: « Chiens, chats, animaux exotiques, poissons. Ils peuvent mettre un peu de vie dans notre foyer. Ça fait la fête, ça dort au pied du lit, voire sur le lit, voire dans le lit avec nous, ça comprend plein de mots et ça va chercher la balle. Oui, l'idée d'un fidèle compagnon est séduisante, d'autant que les races ne manquent pas: yorkshire, cocker, chihuahua. A chaque année sa mode en matière de chiens. Mode souvent influencée par un film ou le choix d'une starlette.»

2. Maxime: « C'est bien beau tout ça, mais un chien ce n'est pas que du bonheur. Un chien, surtout dans un appartement, c'est pas mal d'obligations. Déjà, il faut penser que la pauvre bête va passer la majeure partie de sa vie à vous attendre. Et un chien qui s'ennuie, il trouve des occupations. Ainsi, ne dévorera-t-il pas les belles bottes qui ont coûté cher, le sac de grande marque, le Smartphone tout neuf. Ensuite, n'oubliez pas de mettre votre réveil! Le chien, ça sort! Mais dans tout ça, il faut voir l'aspect pratique: on fait beaucoup de marche et le dimanche on apprend à se lever tôt. »

3. Henri: «Un animal et un appartement, ce n'est pas incompatible! Un petit chien ne sera pas malheureux si on lui apprend des règles pour bien se tenir dans un environnement moins grand qu'une maison. Il est préférable d'adapter la taille du chien à la superficie et l'espace disponible. Certaines races souffrent de rester enfermées, alors prendre en compte le besoin du chien est important. Les chiens calmes et peu aboyeurs sont à choisir aussi. »

4. Edouard: « Un chien dans un appartement peut devenir une nécessité pour une personne ayant un problème de vue. Avec l'aide du chien, celle-ci peut se déplacer plus facilement et en toute sécurité. Le chien tire son fauteuil, ramasse des objets. Généralement, il faut compter quatre mois d'entraînement pour que ce chien puisse répondre à plus de cinquante commandes. Et il est aussi un soutien moral et affectif pour son maître.»

1) 1
2) 2
3) 3
4) 4

19
Задание 45 № 585

Прочитайте тексты 1—4. Выберите номер текста, отвечающего на вопрос.

 

Qui est sûr qu'un appartement demande des races silencieuses des chiens?


1. Sasha: « Chiens, chats, animaux exotiques, poissons. Ils peuvent mettre un peu de vie dans notre foyer. Ça fait la fête, ça dort au pied du lit, voire sur le lit, voire dans le lit avec nous, ça comprend plein de mots et ça va chercher la balle. Oui, l'idée d'un fidèle compagnon est séduisante, d'autant que les races ne manquent pas: yorkshire, cocker, chihuahua. A chaque année sa mode en matière de chiens. Mode souvent influencée par un film ou le choix d'une starlette.»

2. Maxime: « C'est bien beau tout ça, mais un chien ce n'est pas que du bonheur. Un chien, surtout dans un appartement, c'est pas mal d'obligations. Déjà, il faut penser que la pauvre bête va passer la majeure partie de sa vie à vous attendre. Et un chien qui s'ennuie, il trouve des occupations. Ainsi, ne dévorera-t-il pas les belles bottes qui ont coûté cher, le sac de grande marque, le Smartphone tout neuf. Ensuite, n'oubliez pas de mettre votre réveil! Le chien, ça sort! Mais dans tout ça, il faut voir l'aspect pratique: on fait beaucoup de marche et le dimanche on apprend à se lever tôt. »

3. Henri: «Un animal et un appartement, ce n'est pas incompatible! Un petit chien ne sera pas malheureux si on lui apprend des règles pour bien se tenir dans un environnement moins grand qu'une maison. Il est préférable d'adapter la taille du chien à la superficie et l'espace disponible. Certaines races souffrent de rester enfermées, alors prendre en compte le besoin du chien est important. Les chiens calmes et peu aboyeurs sont à choisir aussi. »

4. Edouard: « Un chien dans un appartement peut devenir une nécessité pour une personne ayant un problème de vue. Avec l'aide du chien, celle-ci peut se déplacer plus facilement et en toute sécurité. Le chien tire son fauteuil, ramasse des objets. Généralement, il faut compter quatre mois d'entraînement pour que ce chien puisse répondre à plus de cinquante commandes. Et il est aussi un soutien moral et affectif pour son maître.»

1) 1
2) 2
3) 3
4) 4

20
Задание 47 № 587

Прочитайте тексты 1—4. Выберите номер текста, отвечающего на вопрос.

 

Qui trouve qu'avoir un chien c'est oublier les grasses matinées le week-end?


1. Sasha: « Chiens, chats, animaux exotiques, poissons. Ils peuvent mettre un peu de vie dans notre foyer. Ça fait la fête, ça dort au pied du lit, voire sur le lit, voire dans le lit avec nous, ça comprend plein de mots et ça va chercher la balle. Oui, l'idée d'un fidèle compagnon est séduisante, d'autant que les races ne manquent pas: yorkshire, cocker, chihuahua. A chaque année sa mode en matière de chiens. Mode souvent influencée par un film ou le choix d'une starlette.»

2. Maxime: « C'est bien beau tout ça, mais un chien ce n'est pas que du bonheur. Un chien, surtout dans un appartement, c'est pas mal d'obligations. Déjà, il faut penser que la pauvre bête va passer la majeure partie de sa vie à vous attendre. Et un chien qui s'ennuie, il trouve des occupations. Ainsi, ne dévorera-t-il pas les belles bottes qui ont coûté cher, le sac de grande marque, le Smartphone tout neuf. Ensuite, n'oubliez pas de mettre votre réveil! Le chien, ça sort! Mais dans tout ça, il faut voir l'aspect pratique: on fait beaucoup de marche et le dimanche on apprend à se lever tôt. »

3. Henri: «Un animal et un appartement, ce n'est pas incompatible! Un petit chien ne sera pas malheureux si on lui apprend des règles pour bien se tenir dans un environnement moins grand qu'une maison. Il est préférable d'adapter la taille du chien à la superficie et l'espace disponible. Certaines races souffrent de rester enfermées, alors prendre en compte le besoin du chien est important. Les chiens calmes et peu aboyeurs sont à choisir aussi. »

4. Edouard: « Un chien dans un appartement peut devenir une nécessité pour une personne ayant un problème de vue. Avec l'aide du chien, celle-ci peut se déplacer plus facilement et en toute sécurité. Le chien tire son fauteuil, ramasse des objets. Généralement, il faut compter quatre mois d'entraînement pour que ce chien puisse répondre à plus de cinquante commandes. Et il est aussi un soutien moral et affectif pour son maître.»

1) 1
2) 2
3) 3
4) 4

21
Задание 48 № 588

Прочитайте тексты 1—4. Выберите номер текста, отвечающего на вопрос.

 

Qui dit que l'aide des animaux est nécessaire pour les handicapés?


1. Sasha: « Chiens, chats, animaux exotiques, poissons. Ils peuvent mettre un peu de vie dans notre foyer. Ça fait la fête, ça dort au pied du lit, voire sur le lit, voire dans le lit avec nous, ça comprend plein de mots et ça va chercher la balle. Oui, l'idée d'un fidèle compagnon est séduisante, d'autant que les races ne manquent pas: yorkshire, cocker, chihuahua. A chaque année sa mode en matière de chiens. Mode souvent influencée par un film ou le choix d'une starlette.»

2. Maxime: « C'est bien beau tout ça, mais un chien ce n'est pas que du bonheur. Un chien, surtout dans un appartement, c'est pas mal d'obligations. Déjà, il faut penser que la pauvre bête va passer la majeure partie de sa vie à vous attendre. Et un chien qui s'ennuie, il trouve des occupations. Ainsi, ne dévorera-t-il pas les belles bottes qui ont coûté cher, le sac de grande marque, le Smartphone tout neuf. Ensuite, n'oubliez pas de mettre votre réveil! Le chien, ça sort! Mais dans tout ça, il faut voir l'aspect pratique: on fait beaucoup de marche et le dimanche on apprend à se lever tôt. »

3. Henri: «Un animal et un appartement, ce n'est pas incompatible! Un petit chien ne sera pas malheureux si on lui apprend des règles pour bien se tenir dans un environnement moins grand qu'une maison. Il est préférable d'adapter la taille du chien à la superficie et l'espace disponible. Certaines races souffrent de rester enfermées, alors prendre en compte le besoin du chien est important. Les chiens calmes et peu aboyeurs sont à choisir aussi. »

4. Edouard: « Un chien dans un appartement peut devenir une nécessité pour une personne ayant un problème de vue. Avec l'aide du chien, celle-ci peut se déplacer plus facilement et en toute sécurité. Le chien tire son fauteuil, ramasse des objets. Généralement, il faut compter quatre mois d'entraînement pour que ce chien puisse répondre à plus de cinquante commandes. Et il est aussi un soutien moral et affectif pour son maître.»

1) 1
2) 2
3) 3
4) 4

22
Задание 43 № 643

Прочитайте тексты 1—4. Выберите номер текста, отвечающего на вопрос.

 

Qui dit que le chocolat ne doit pas être consommé à toute heure malgré sa valeur nutritive?


1. Julie: «Le chocolat rime avec le plaisir. De plus c'est un produit qui est bon pour la peau: les propriétés du chocolat en font un produit utilisé pour les soins du corps et du visage notamment pour faire des masques. Le masque au chocolat va donner une belle couleur à votre visage. C'est simple, c'est bon et ça sent bon. C'est aussi une excellente idée cadeau pour faire plaisir à votre maman ou à votre fille.»

2. Claire: «On ne l'a pas pris tout au long de notre enfance pour le compagnon de nos dents. Erreur radicale. Comme bien d'autres aliments (pain, pommes de terre etc.) le chocolat peut, peut-être, favoriser certaines maladies des dents et ça si vous oubliez votre hygiène quotidienne. En revanche, il contient des matières qui luttent contre les bactéries qui sont dans la bouche. De plus, il fond vite, et s'il est au lait il apporte du calcium.»

3. Lara: «Combien d'études avez-vous entendues concernant le chocolat? Je sais, toutes ces études semblent se contredire. La chose qui m'irrite le plus est que les fabricants n'inscrivent pas la quantité de caféine. Alors, à chaque fois qu'un enfant mange du chocolat, il mange une quantité inconnue de caféine. Dans le chocolat, plus de 50% de sa composition est du gras. Donc, c'est beaucoup de calories. Un autre problème qui peut survenir avec la consommation du chocolat vient du fait qu'il contient certaines matières qui provoquent des allergies. Comme dernier point négatif, il faut savoir que ça peut être très dangereux pour les chiens.»

4. Emilie: «Le chocolat est une véritable source d'énergie car il contient des matières qui seront transformées en énergie, des minéraux qui augmentent la résistance du corps austress, qui luttent contre le vieillissement et prolongent la durée de vie. Malgré ces effets il est préférable de le consommer en fin de repas ou à l'heure du goûter. Mieux vaut choisir un chocolat noir, riche en cacao donc pauvre en sucre. Si votre préférence va au chocolat au lait, il vaut mieux en choisir des variétés peu sucrées.»

1) 1
2) 2
3) 3
4) 4

23
Задание 44 № 644

Прочитайте тексты 1—4. Выберите номер текста, отвечающего на вопрос.

 

Qui trouve pour le chocolat une utilisation entre beauté et gourmandise?


1. Julie: «Le chocolat rime avec le plaisir. De plus c'est un produit qui est bon pour la peau: les propriétés du chocolat en font un produit utilisé pour les soins du corps et du visage notamment pour faire des masques. Le masque au chocolat va donner une belle couleur à votre visage. C'est simple, c'est bon et ça sent bon. C'est aussi une excellente idée cadeau pour faire plaisir à votre maman ou à votre fille.»

2. Claire: «On ne l'a pas pris tout au long de notre enfance pour le compagnon de nos dents. Erreur radicale. Comme bien d'autres aliments (pain, pommes de terre etc.) le chocolat peut, peut-être, favoriser certaines maladies des dents et ça si vous oubliez votre hygiène quotidienne. En revanche, il contient des matières qui luttent contre les bactéries qui sont dans la bouche. De plus, il fond vite, et s'il est au lait il apporte du calcium.»

3. Lara: «Combien d'études avez-vous entendues concernant le chocolat? Je sais, toutes ces études semblent se contredire. La chose qui m'irrite le plus est que les fabricants n'inscrivent pas la quantité de caféine. Alors, à chaque fois qu'un enfant mange du chocolat, il mange une quantité inconnue de caféine. Dans le chocolat, plus de 50% de sa composition est du gras. Donc, c'est beaucoup de calories. Un autre problème qui peut survenir avec la consommation du chocolat vient du fait qu'il contient certaines matières qui provoquent des allergies. Comme dernier point négatif, il faut savoir que ça peut être très dangereux pour les chiens.»

4. Emilie: «Le chocolat est une véritable source d'énergie car il contient des matières qui seront transformées en énergie, des minéraux qui augmentent la résistance du corps austress, qui luttent contre le vieillissement et prolongent la durée de vie. Malgré ces effets il est préférable de le consommer en fin de repas ou à l'heure du goûter. Mieux vaut choisir un chocolat noir, riche en cacao donc pauvre en sucre. Si votre préférence va au chocolat au lait, il vaut mieux en choisir des variétés peu sucrées.»

1) 1
2) 2
3) 3
4) 4

24
Задание 46 № 646

Прочитайте тексты 1—4. Выберите номер текста, отвечающего на вопрос.

 

Qui dit que le chocolat peut causer des problèmes chez certains animaux de compagnie?


1. Julie: «Le chocolat rime avec le plaisir. De plus c'est un produit qui est bon pour la peau: les propriétés du chocolat en font un produit utilisé pour les soins du corps et du visage notamment pour faire des masques. Le masque au chocolat va donner une belle couleur à votre visage. C'est simple, c'est bon et ça sent bon. C'est aussi une excellente idée cadeau pour faire plaisir à votre maman ou à votre fille.»

2. Claire: «On ne l'a pas pris tout au long de notre enfance pour le compagnon de nos dents. Erreur radicale. Comme bien d'autres aliments (pain, pommes de terre etc.) le chocolat peut, peut-être, favoriser certaines maladies des dents et ça si vous oubliez votre hygiène quotidienne. En revanche, il contient des matières qui luttent contre les bactéries qui sont dans la bouche. De plus, il fond vite, et s'il est au lait il apporte du calcium.»

3. Lara: «Combien d'études avez-vous entendues concernant le chocolat? Je sais, toutes ces études semblent se contredire. La chose qui m'irrite le plus est que les fabricants n'inscrivent pas la quantité de caféine. Alors, à chaque fois qu'un enfant mange du chocolat, il mange une quantité inconnue de caféine. Dans le chocolat, plus de 50% de sa composition est du gras. Donc, c'est beaucoup de calories. Un autre problème qui peut survenir avec la consommation du chocolat vient du fait qu'il contient certaines matières qui provoquent des allergies. Comme dernier point négatif, il faut savoir que ça peut être très dangereux pour les chiens.»

4. Emilie: «Le chocolat est une véritable source d'énergie car il contient des matières qui seront transformées en énergie, des minéraux qui augmentent la résistance du corps austress, qui luttent contre le vieillissement et prolongent la durée de vie. Malgré ces effets il est préférable de le consommer en fin de repas ou à l'heure du goûter. Mieux vaut choisir un chocolat noir, riche en cacao donc pauvre en sucre. Si votre préférence va au chocolat au lait, il vaut mieux en choisir des variétés peu sucrées.»

1) 1
2) 2
3) 3
4) 4

25
Задание 43 № 703

Прочитайте тексты 1—4. Выберите номер текста, отвечающего на вопрос.

 

Qui est sûr que le multitâche peut ne pas être contreproductif?


1. Laura: «Le multitasking ou le multitâche en français est un phénomène lié aux nouvelles technologies, au manque de temps, auquel tout le monde semble s'être habitué. Aujourd'hui il s'est accentué, et il est courant de voir des ados faire leurs devoirs en surfant sur Facebook tout en envoyant des SMS avec un casque sur les oreilles pour écouter leur musique. Des spécialistes en neurologie ont démontré dans leurs recherches que le cerveau humain est incapable de gérer efficacement plusieurs choses à la fois. Il ne peut que passer d'une tâche à l'autre avec plus au moins d'effort.»

2. Rémi: «J'ai vraiment du mal à faire plus d'une chose à la fois.Je me rappelle lorsque je travaillais au McDonald, mon patron voulait me faire aller sur l'écran pour contrôler la production. J'étais bon lorsqu'il y avait quelques commandes, mais quand il en avait trop, il était difficile de me concentrer. Le même sentiment d'échec m'est arrivé lorsque j'ai voulu apprendre à jouer du piano. Je me demandais s'il y avait quelque chose d'anormal chez moi.»

3. Jean: «On dit que la rapidité rime avec efficacité et on excelle dans l'art de téléphoner-cuisiner. Et si ce don s'assimilait plus à quelque chose de pénible qu'à un réel avantage? Le multitâche est contreproductif, on le dit! Jongler entre plusieurs choses en même temps ralentit le travail et, plus grave encore, fait monter le niveau de stress car on a moins de temps et plus de chance de se tromper. On oublie qu'il existe un monde autour: les gens, les arbres, les immeubles.»

4. Zoé: «Les bons plats — disons la cuisine traditionnelle — demandent de la préparation et du temps. Et même beaucoup de temps. C'est la raison pour laquelle la cuisine des mamans est toujours bonne parce qu'une cuisson lente permet de conserver le goût particulièrement longtemps. Mais où donc pouvons-nous le trouver, ce temps? La solution s'appelle «cuisiner en simultané»! C'est incroyable comme on cuisine beaucoup mieux lorsqu'on ne prépare pas un seul mais deux ou trois repas à la fois.»

1) 1
2) 2
3) 3
4) 4

26
Задание 44 № 704

Прочитайте тексты 1—4. Выберите номер текста, отвечающего на вопрос.

 

Qui parle des résultats des recherches scientifiques du phénomène de multitâche?


1. Laura: «Le multitasking ou le multitâche en français est un phénomène lié aux nouvelles technologies, au manque de temps, auquel tout le monde semble s'être habitué. Aujourd'hui il s'est accentué, et il est courant de voir des ados faire leurs devoirs en surfant sur Facebook tout en envoyant des SMS avec un casque sur les oreilles pour écouter leur musique. Des spécialistes en neurologie ont démontré dans leurs recherches que le cerveau humain est incapable de gérer efficacement plusieurs choses à la fois. Il ne peut que passer d'une tâche à l'autre avec plus au moins d'effort.»

2. Rémi: «J'ai vraiment du mal à faire plus d'une chose à la fois.Je me rappelle lorsque je travaillais au McDonald, mon patron voulait me faire aller sur l'écran pour contrôler la production. J'étais bon lorsqu'il y avait quelques commandes, mais quand il en avait trop, il était difficile de me concentrer. Le même sentiment d'échec m'est arrivé lorsque j'ai voulu apprendre à jouer du piano. Je me demandais s'il y avait quelque chose d'anormal chez moi.»

3. Jean: «On dit que la rapidité rime avec efficacité et on excelle dans l'art de téléphoner-cuisiner. Et si ce don s'assimilait plus à quelque chose de pénible qu'à un réel avantage? Le multitâche est contreproductif, on le dit! Jongler entre plusieurs choses en même temps ralentit le travail et, plus grave encore, fait monter le niveau de stress car on a moins de temps et plus de chance de se tromper. On oublie qu'il existe un monde autour: les gens, les arbres, les immeubles.»

4. Zoé: «Les bons plats — disons la cuisine traditionnelle — demandent de la préparation et du temps. Et même beaucoup de temps. C'est la raison pour laquelle la cuisine des mamans est toujours bonne parce qu'une cuisson lente permet de conserver le goût particulièrement longtemps. Mais où donc pouvons-nous le trouver, ce temps? La solution s'appelle «cuisiner en simultané»! C'est incroyable comme on cuisine beaucoup mieux lorsqu'on ne prépare pas un seul mais deux ou trois repas à la fois.»

1) 1
2) 2
3) 3
4) 4

27
Задание 45 № 705

Прочитайте тексты 1—4. Выберите номер текста, отвечающего на вопрос.

 

Qui évoque deux causes principales de la croissance du multitâche?


1. Laura: «Le multitasking ou le multitâche en français est un phénomène lié aux nouvelles technologies, au manque de temps, auquel tout le monde semble s'être habitué. Aujourd'hui il s'est accentué, et il est courant de voir des ados faire leurs devoirs en surfant sur Facebook tout en envoyant des SMS avec un casque sur les oreilles pour écouter leur musique. Des spécialistes en neurologie ont démontré dans leurs recherches que le cerveau humain est incapable de gérer efficacement plusieurs choses à la fois. Il ne peut que passer d'une tâche à l'autre avec plus au moins d'effort.»

2. Rémi: «J'ai vraiment du mal à faire plus d'une chose à la fois.Je me rappelle lorsque je travaillais au McDonald, mon patron voulait me faire aller sur l'écran pour contrôler la production. J'étais bon lorsqu'il y avait quelques commandes, mais quand il en avait trop, il était difficile de me concentrer. Le même sentiment d'échec m'est arrivé lorsque j'ai voulu apprendre à jouer du piano. Je me demandais s'il y avait quelque chose d'anormal chez moi.»

3. Jean: «On dit que la rapidité rime avec efficacité et on excelle dans l'art de téléphoner-cuisiner. Et si ce don s'assimilait plus à quelque chose de pénible qu'à un réel avantage? Le multitâche est contreproductif, on le dit! Jongler entre plusieurs choses en même temps ralentit le travail et, plus grave encore, fait monter le niveau de stress car on a moins de temps et plus de chance de se tromper. On oublie qu'il existe un monde autour: les gens, les arbres, les immeubles.»

4. Zoé: «Les bons plats — disons la cuisine traditionnelle — demandent de la préparation et du temps. Et même beaucoup de temps. C'est la raison pour laquelle la cuisine des mamans est toujours bonne parce qu'une cuisson lente permet de conserver le goût particulièrement longtemps. Mais où donc pouvons-nous le trouver, ce temps? La solution s'appelle «cuisiner en simultané»! C'est incroyable comme on cuisine beaucoup mieux lorsqu'on ne prépare pas un seul mais deux ou trois repas à la fois.»

1) 1
2) 2
3) 3
4) 4

28
Задание 46 № 706

Прочитайте тексты 1—4. Выберите номер текста, отвечающего на вопрос.

 

Qui trouve que le multitâche provoque des fautes et n'accélère pas le travail?


1. Laura: «Le multitasking ou le multitâche en français est un phénomène lié aux nouvelles technologies, au manque de temps, auquel tout le monde semble s'être habitué. Aujourd'hui il s'est accentué, et il est courant de voir des ados faire leurs devoirs en surfant sur Facebook tout en envoyant des SMS avec un casque sur les oreilles pour écouter leur musique. Des spécialistes en neurologie ont démontré dans leurs recherches que le cerveau humain est incapable de gérer efficacement plusieurs choses à la fois. Il ne peut que passer d'une tâche à l'autre avec plus au moins d'effort.»

2. Rémi: «J'ai vraiment du mal à faire plus d'une chose à la fois.Je me rappelle lorsque je travaillais au McDonald, mon patron voulait me faire aller sur l'écran pour contrôler la production. J'étais bon lorsqu'il y avait quelques commandes, mais quand il en avait trop, il était difficile de me concentrer. Le même sentiment d'échec m'est arrivé lorsque j'ai voulu apprendre à jouer du piano. Je me demandais s'il y avait quelque chose d'anormal chez moi.»

3. Jean: «On dit que la rapidité rime avec efficacité et on excelle dans l'art de téléphoner-cuisiner. Et si ce don s'assimilait plus à quelque chose de pénible qu'à un réel avantage? Le multitâche est contreproductif, on le dit! Jongler entre plusieurs choses en même temps ralentit le travail et, plus grave encore, fait monter le niveau de stress car on a moins de temps et plus de chance de se tromper. On oublie qu'il existe un monde autour: les gens, les arbres, les immeubles.»

4. Zoé: «Les bons plats — disons la cuisine traditionnelle — demandent de la préparation et du temps. Et même beaucoup de temps. C'est la raison pour laquelle la cuisine des mamans est toujours bonne parce qu'une cuisson lente permet de conserver le goût particulièrement longtemps. Mais où donc pouvons-nous le trouver, ce temps? La solution s'appelle «cuisiner en simultané»! C'est incroyable comme on cuisine beaucoup mieux lorsqu'on ne prépare pas un seul mais deux ou trois repas à la fois.»

1) 1
2) 2
3) 3
4) 4

29
Задание 47 № 707

Прочитайте тексты 1—4. Выберите номер текста, отвечающего на вопрос.

 

Qui a une expérience négative du multitâche?


1. Laura: «Le multitasking ou le multitâche en français est un phénomène lié aux nouvelles technologies, au manque de temps, auquel tout le monde semble s'être habitué. Aujourd'hui il s'est accentué, et il est courant de voir des ados faire leurs devoirs en surfant sur Facebook tout en envoyant des SMS avec un casque sur les oreilles pour écouter leur musique. Des spécialistes en neurologie ont démontré dans leurs recherches que le cerveau humain est incapable de gérer efficacement plusieurs choses à la fois. Il ne peut que passer d'une tâche à l'autre avec plus au moins d'effort.»

2. Rémi: «J'ai vraiment du mal à faire plus d'une chose à la fois.Je me rappelle lorsque je travaillais au McDonald, mon patron voulait me faire aller sur l'écran pour contrôler la production. J'étais bon lorsqu'il y avait quelques commandes, mais quand il en avait trop, il était difficile de me concentrer. Le même sentiment d'échec m'est arrivé lorsque j'ai voulu apprendre à jouer du piano. Je me demandais s'il y avait quelque chose d'anormal chez moi.»

3. Jean: «On dit que la rapidité rime avec efficacité et on excelle dans l'art de téléphoner-cuisiner. Et si ce don s'assimilait plus à quelque chose de pénible qu'à un réel avantage? Le multitâche est contreproductif, on le dit! Jongler entre plusieurs choses en même temps ralentit le travail et, plus grave encore, fait monter le niveau de stress car on a moins de temps et plus de chance de se tromper. On oublie qu'il existe un monde autour: les gens, les arbres, les immeubles.»

4. Zoé: «Les bons plats — disons la cuisine traditionnelle — demandent de la préparation et du temps. Et même beaucoup de temps. C'est la raison pour laquelle la cuisine des mamans est toujours bonne parce qu'une cuisson lente permet de conserver le goût particulièrement longtemps. Mais où donc pouvons-nous le trouver, ce temps? La solution s'appelle «cuisiner en simultané»! C'est incroyable comme on cuisine beaucoup mieux lorsqu'on ne prépare pas un seul mais deux ou trois repas à la fois.»

1) 1
2) 2
3) 3
4) 4

30
Задание 48 № 708

Прочитайте тексты 1—4. Выберите номер текста, отвечающего на вопрос.

 

Qui croit que le multitâche est nocif parce qu'il peut causer le stress?


1. Laura: «Le multitasking ou le multitâche en français est un phénomène lié aux nouvelles technologies, au manque de temps, auquel tout le monde semble s'être habitué. Aujourd'hui il s'est accentué, et il est courant de voir des ados faire leurs devoirs en surfant sur Facebook tout en envoyant des SMS avec un casque sur les oreilles pour écouter leur musique. Des spécialistes en neurologie ont démontré dans leurs recherches que le cerveau humain est incapable de gérer efficacement plusieurs choses à la fois. Il ne peut que passer d'une tâche à l'autre avec plus au moins d'effort.»

2. Rémi: «J'ai vraiment du mal à faire plus d'une chose à la fois.Je me rappelle lorsque je travaillais au McDonald, mon patron voulait me faire aller sur l'écran pour contrôler la production. J'étais bon lorsqu'il y avait quelques commandes, mais quand il en avait trop, il était difficile de me concentrer. Le même sentiment d'échec m'est arrivé lorsque j'ai voulu apprendre à jouer du piano. Je me demandais s'il y avait quelque chose d'anormal chez moi.»

3. Jean: «On dit que la rapidité rime avec efficacité et on excelle dans l'art de téléphoner-cuisiner. Et si ce don s'assimilait plus à quelque chose de pénible qu'à un réel avantage? Le multitâche est contreproductif, on le dit! Jongler entre plusieurs choses en même temps ralentit le travail et, plus grave encore, fait monter le niveau de stress car on a moins de temps et plus de chance de se tromper. On oublie qu'il existe un monde autour: les gens, les arbres, les immeubles.»

4. Zoé: «Les bons plats — disons la cuisine traditionnelle — demandent de la préparation et du temps. Et même beaucoup de temps. C'est la raison pour laquelle la cuisine des mamans est toujours bonne parce qu'une cuisson lente permet de conserver le goût particulièrement longtemps. Mais où donc pouvons-nous le trouver, ce temps? La solution s'appelle «cuisiner en simultané»! C'est incroyable comme on cuisine beaucoup mieux lorsqu'on ne prépare pas un seul mais deux ou trois repas à la fois.»

1) 1
2) 2
3) 3
4) 4

31
Задание 45 № 765

Прочитайте тексты 1—3. Выберите номер текста, отвечающего на вопрос.

 

Qui ne sait pas où poursuivre ses études?


1. Clémentine: « Bonjour! J'ai 18 ans. Je suis passionnée pour les méthodes d'organisation et pour la psychologie. Je suis toujours à la recherche du mieux-être à travers mes lectures. J'adore les livres et j'aurais besoin de plusieurs vies pour lire tout ce que je voudrais. Je tente de mettre en pratique ce que les livres m'enseignent. Informaticienne à la base, je suis également passionnée pour le web et je suis en train d'acquérir un nouvel emploi dans ce domaine à Paris. Je suis également passionnée pour le tricot. Cela me relaxe, m'apaise l'esprit».

2. Fanny: « Bonjour! J'habite à la campagne au nord-est de la France. C'est pour ça, peut-être, que j'aime la nature. Je trouve que toutes les saisons ont leur charme. J'aime beaucoup faire de longues promenades. J'adore voir fleurir des arbres et des plantes au printemps. J'adore l'odeur et l'ambiance particulières de l'automne. J'aime profiter de mon foyer lorsqu'il fait très froid et marcher sur la neige quand on a la chance d'en avoir. J'aime l'été pour profiter de la lumière du jour plus longtemps. Bref, j'aime toutes les saisons et j'espère vraiment qu'on ne les perdra pas».

3. Aline: « Bonjour! Je suis Belge et j'habite à Bruxelles. Cette anneé je termine mes études dans le lycée, mais j'hésite toujours quant à mes futures études et ma future profession. Je suis une assez bonne élève (selon les professeurs) mais, à mon avis, il me faut travailler mieux et plus. Je suis forte en mathématiques, mais plutôt grâce au professeur qui sait vraiment expliquer des choses très compliquées d'une manière compréhensible. De plus, il est celui qui possède un certain nombre de qualités humaines. Il est toujours à la disposition des élèves et prêt à leur consacrer un peu de son temps».

1) 1
2) 2
3) 3

32
Задание 46 № 766

Прочитайте тексты 1—3. Выберите номер текста, отвечающего на вопрос.

 

Qui n'habite pas dans la ville?


1. Clémentine: « Bonjour! J'ai 18 ans. Je suis passionnée pour les méthodes d'organisation et pour la psychologie. Je suis toujours à la recherche du mieux-être à travers mes lectures. J'adore les livres et j'aurais besoin de plusieurs vies pour lire tout ce que je voudrais. Je tente de mettre en pratique ce que les livres m'enseignent. Informaticienne à la base, je suis également passionnée pour le web et je suis en train d'acquérir un nouvel emploi dans ce domaine à Paris. Je suis également passionnée pour le tricot. Cela me relaxe, m'apaise l'esprit».

2. Fanny: « Bonjour! J'habite à la campagne au nord-est de la France. C'est pour ça, peut-être, que j'aime la nature. Je trouve que toutes les saisons ont leur charme. J'aime beaucoup faire de longues promenades. J'adore voir fleurir des arbres et des plantes au printemps. J'adore l'odeur et l'ambiance particulières de l'automne. J'aime profiter de mon foyer lorsqu'il fait très froid et marcher sur la neige quand on a la chance d'en avoir. J'aime l'été pour profiter de la lumière du jour plus longtemps. Bref, j'aime toutes les saisons et j'espère vraiment qu'on ne les perdra pas».

3. Aline: « Bonjour! Je suis Belge et j'habite à Bruxelles. Cette anneé je termine mes études dans le lycée, mais j'hésite toujours quant à mes futures études et ma future profession. Je suis une assez bonne élève (selon les professeurs) mais, à mon avis, il me faut travailler mieux et plus. Je suis forte en mathématiques, mais plutôt grâce au professeur qui sait vraiment expliquer des choses très compliquées d'une manière compréhensible. De plus, il est celui qui possède un certain nombre de qualités humaines. Il est toujours à la disposition des élèves et prêt à leur consacrer un peu de son temps».

1) 1
2) 2
3) 3

33
Задание 47 № 767

Прочитайте тексты 1—3. Выберите номер текста, отвечающего на вопрос.

 

Qui estime qu'il faut consacrer plus de temps et d'efforts aux études?


1. Clémentine: « Bonjour! J'ai 18 ans. Je suis passionnée pour les méthodes d'organisation et pour la psychologie. Je suis toujours à la recherche du mieux-être à travers mes lectures. J'adore les livres et j'aurais besoin de plusieurs vies pour lire tout ce que je voudrais. Je tente de mettre en pratique ce que les livres m'enseignent. Informaticienne à la base, je suis également passionnée pour le web et je suis en train d'acquérir un nouvel emploi dans ce domaine à Paris. Je suis également passionnée pour le tricot. Cela me relaxe, m'apaise l'esprit».

2. Fanny: « Bonjour! J'habite à la campagne au nord-est de la France. C'est pour ça, peut-être, que j'aime la nature. Je trouve que toutes les saisons ont leur charme. J'aime beaucoup faire de longues promenades. J'adore voir fleurir des arbres et des plantes au printemps. J'adore l'odeur et l'ambiance particulières de l'automne. J'aime profiter de mon foyer lorsqu'il fait très froid et marcher sur la neige quand on a la chance d'en avoir. J'aime l'été pour profiter de la lumière du jour plus longtemps. Bref, j'aime toutes les saisons et j'espère vraiment qu'on ne les perdra pas».

3. Aline: « Bonjour! Je suis Belge et j'habite à Bruxelles. Cette anneé je termine mes études dans le lycée, mais j'hésite toujours quant à mes futures études et ma future profession. Je suis une assez bonne élève (selon les professeurs) mais, à mon avis, il me faut travailler mieux et plus. Je suis forte en mathématiques, mais plutôt grâce au professeur qui sait vraiment expliquer des choses très compliquées d'une manière compréhensible. De plus, il est celui qui possède un certain nombre de qualités humaines. Il est toujours à la disposition des élèves et prêt à leur consacrer un peu de son temps».

1) 1
2) 2
3) 3

34
Задание 48 № 768

Прочитайте тексты 1—3. Выберите номер текста, отвечающего на вопрос.

 

Qui tâche d'appliquer à sa vie les connaissances acquises dans ses lectures?


1. Clémentine: « Bonjour! J'ai 18 ans. Je suis passionnée pour les méthodes d'organisation et pour la psychologie. Je suis toujours à la recherche du mieux-être à travers mes lectures. J'adore les livres et j'aurais besoin de plusieurs vies pour lire tout ce que je voudrais. Je tente de mettre en pratique ce que les livres m'enseignent. Informaticienne à la base, je suis également passionnée pour le web et je suis en train d'acquérir un nouvel emploi dans ce domaine à Paris. Je suis également passionnée pour le tricot. Cela me relaxe, m'apaise l'esprit».

2. Fanny: « Bonjour! J'habite à la campagne au nord-est de la France. C'est pour ça, peut-être, que j'aime la nature. Je trouve que toutes les saisons ont leur charme. J'aime beaucoup faire de longues promenades. J'adore voir fleurir des arbres et des plantes au printemps. J'adore l'odeur et l'ambiance particulières de l'automne. J'aime profiter de mon foyer lorsqu'il fait très froid et marcher sur la neige quand on a la chance d'en avoir. J'aime l'été pour profiter de la lumière du jour plus longtemps. Bref, j'aime toutes les saisons et j'espère vraiment qu'on ne les perdra pas».

3. Aline: « Bonjour! Je suis Belge et j'habite à Bruxelles. Cette anneé je termine mes études dans le lycée, mais j'hésite toujours quant à mes futures études et ma future profession. Je suis une assez bonne élève (selon les professeurs) mais, à mon avis, il me faut travailler mieux et plus. Je suis forte en mathématiques, mais plutôt grâce au professeur qui sait vraiment expliquer des choses très compliquées d'une manière compréhensible. De plus, il est celui qui possède un certain nombre de qualités humaines. Il est toujours à la disposition des élèves et prêt à leur consacrer un peu de son temps».

1) 1
2) 2
3) 3

35
Задание 46 № 826

Прочитайте тексты 1—3. Выберите номер текста, отвечающего на вопрос.

 

Qui a toujours besoin d'une activité intense?


1. Virginie: «Bonjour! Je suis étudiante. Je fais mes études aux Etats-Unis. Je suis partie de France il y a quatre mois, et il me reste encore quatre mois de cours ici. Je fais mes études dans une assez grande université. Et donc, je suis les cours comme les Américains, en anglais. Je vis dans une résidence universitaire. C'est une grande différence par rapport à mes études à Paris. C'est un mode de vie totalement différent. Il y a plus d'ambiance de campus par rapport aux universités de France. Je partage la chambre avec trois Américaines et la vie en communauté se passe pas mal».

2. Christelle: «Bonjour! J'ai 16 ans. J'habite à la campagne dans les collines du haut Beaujolais. Ce qui compte pour moi, ce sont les cours de théâtre où je me rends chaque semaine depuis un an. J'aime le théâtre parce que c'est beau, c'est magique. Le théâtre, c'est vivant. C'est vraiment l'être humain qui est mis en valeur. De temps en temps je fais des travaux manuels (animaux en perles, dessins pour coller aux fenêtres ou aux miroirs). Ce que je fais beaucoup à la maison actuellement, ce sont des dessins pour coller aux fenêtres».

3. Ludovic: «Bonjour! Je viens de Lyon. Je suis étudiant en philologie à l'Université Paris III. Chaque année j'attends avec impatience les vacances. Les vacances, c'est pour se divertir! Il me faut des actions et des sensations fortes. Je pratique des tas de sports: le VTT (vélo tout-terrain), la planche à voile en été, et en hiver le surf des neiges. J'adore la nature et je ne veux pas rester enfermé! S'il ne fait pas beau, c'est plus difficile, mais je ne reste pas toute la journée à l'intérieur. Regarder la télé ou lire, ça m'ennuie. Je préfère aller prendre l'air même quand il pleut et quand il fait froid».

1) 1
2) 2
3) 3

36
Задание 47 № 827

Прочитайте тексты 1—3. Выберите номер текста, отвечающего на вопрос.

 

Qui aime fabriquer des objets de ses propres mains?


1. Virginie: «Bonjour! Je suis étudiante. Je fais mes études aux Etats-Unis. Je suis partie de France il y a quatre mois, et il me reste encore quatre mois de cours ici. Je fais mes études dans une assez grande université. Et donc, je suis les cours comme les Américains, en anglais. Je vis dans une résidence universitaire. C'est une grande différence par rapport à mes études à Paris. C'est un mode de vie totalement différent. Il y a plus d'ambiance de campus par rapport aux universités de France. Je partage la chambre avec trois Américaines et la vie en communauté se passe pas mal».

2. Christelle: «Bonjour! J'ai 16 ans. J'habite à la campagne dans les collines du haut Beaujolais. Ce qui compte pour moi, ce sont les cours de théâtre où je me rends chaque semaine depuis un an. J'aime le théâtre parce que c'est beau, c'est magique. Le théâtre, c'est vivant. C'est vraiment l'être humain qui est mis en valeur. De temps en temps je fais des travaux manuels (animaux en perles, dessins pour coller aux fenêtres ou aux miroirs). Ce que je fais beaucoup à la maison actuellement, ce sont des dessins pour coller aux fenêtres».

3. Ludovic: «Bonjour! Je viens de Lyon. Je suis étudiant en philologie à l'Université Paris III. Chaque année j'attends avec impatience les vacances. Les vacances, c'est pour se divertir! Il me faut des actions et des sensations fortes. Je pratique des tas de sports: le VTT (vélo tout-terrain), la planche à voile en été, et en hiver le surf des neiges. J'adore la nature et je ne veux pas rester enfermé! S'il ne fait pas beau, c'est plus difficile, mais je ne reste pas toute la journée à l'intérieur. Regarder la télé ou lire, ça m'ennuie. Je préfère aller prendre l'air même quand il pleut et quand il fait froid».

1) 1
2) 2
3) 3

37
Задание 48 № 828

Прочитайте тексты 1—3. Выберите номер текста, отвечающего на вопрос.

 

Qui fait ses études à l'étranger?


1. Virginie: «Bonjour! Je suis étudiante. Je fais mes études aux Etats-Unis. Je suis partie de France il y a quatre mois, et il me reste encore quatre mois de cours ici. Je fais mes études dans une assez grande université. Et donc, je suis les cours comme les Américains, en anglais. Je vis dans une résidence universitaire. C'est une grande différence par rapport à mes études à Paris. C'est un mode de vie totalement différent. Il y a plus d'ambiance de campus par rapport aux universités de France. Je partage la chambre avec trois Américaines et la vie en communauté se passe pas mal».

2. Christelle: «Bonjour! J'ai 16 ans. J'habite à la campagne dans les collines du haut Beaujolais. Ce qui compte pour moi, ce sont les cours de théâtre où je me rends chaque semaine depuis un an. J'aime le théâtre parce que c'est beau, c'est magique. Le théâtre, c'est vivant. C'est vraiment l'être humain qui est mis en valeur. De temps en temps je fais des travaux manuels (animaux en perles, dessins pour coller aux fenêtres ou aux miroirs). Ce que je fais beaucoup à la maison actuellement, ce sont des dessins pour coller aux fenêtres».

3. Ludovic: «Bonjour! Je viens de Lyon. Je suis étudiant en philologie à l'Université Paris III. Chaque année j'attends avec impatience les vacances. Les vacances, c'est pour se divertir! Il me faut des actions et des sensations fortes. Je pratique des tas de sports: le VTT (vélo tout-terrain), la planche à voile en été, et en hiver le surf des neiges. J'adore la nature et je ne veux pas rester enfermé! S'il ne fait pas beau, c'est plus difficile, mais je ne reste pas toute la journée à l'intérieur. Regarder la télé ou lire, ça m'ennuie. Je préfère aller prendre l'air même quand il pleut et quand il fait froid».

1) 1
2) 2
3) 3

38
Задание 45 № 885

Прочитайте тексты 1—3. Выберите номер текста, отвечающего на вопрос.

 

Qui vient de changer d'établissement scolaire?


1. Julien: « Bonjour! J'habite dans le X arrondissement de Paris voilà déjà dix ans. Peu à peu on accumule beaucoup d'objets auxquels, malheureusement, je tiens. Il faudrait maintenant pousser les murs ou déménager. Ça devient vraiment trop petit. Je rêve d'avoir un bureau-bibliothèque confortable pour y ranger mes papiers et y mettre mes livres. Ils sont placés dans des bibliothèques mais je manque aussi de place, donc certains sont en désordre sous ma télé, sur une petite table. Bref, je manque d'espace et de mètres carrés».

2. Brigitte: « Bonjour! Je suis en terminale et je viens d'arriver dans un nouveau lycée où je ne connais personne. En général, mes copains de classe ont l'air sympathique, mais je n'ai vraiment parlé qu'à un seul garçon, nouveau comme moi. Le problème c'est que tous les autres se connaissent depuis beaucoup de temps et moi, je suis très timide quand je ne connais pas les personnes. Je prononce mal, la plupart de mes phrases sont incompréhensibles. J'échange quelques phrases banales avec les élèves mais tout s'arrête là. J'ai peur de dire des choses peu intéressantes».

3. Nathalie: « Bonjour! J'ai 26 ans. Je ne suis pas mariée. Je suis née à Toulouse et j'y habite actuellement. Je n'ai pas trop de temps libre et pas de moyens pour sortir souvent. La plupart du temps je reste chez moi à regarder la télé et à lire. Le week-end je vais à la discothèque ou au cinéma. Je suis étudiante, mais j'aimerais arrêter mes études afin de pouvoir travailler, rentrer dans la vie active et me sentir responsable. Seulement, mes parents ne souhaitent pas que j'arrête mes études. Je trouve qu'ils ne me font pas confiance. Je ne pense pas que cela soit normal qu'à mon âge mes parents me disent ce que je dois faire».

1) 1
2) 2
3) 3

39
Задание 46 № 886

Прочитайте тексты 1—3. Выберите номер текста, отвечающего на вопрос.

 

Qui voudrait avoir des choses en ordre dans son logement?


1. Julien: « Bonjour! J'habite dans le X arrondissement de Paris voilà déjà dix ans. Peu à peu on accumule beaucoup d'objets auxquels, malheureusement, je tiens. Il faudrait maintenant pousser les murs ou déménager. Ça devient vraiment trop petit. Je rêve d'avoir un bureau-bibliothèque confortable pour y ranger mes papiers et y mettre mes livres. Ils sont placés dans des bibliothèques mais je manque aussi de place, donc certains sont en désordre sous ma télé, sur une petite table. Bref, je manque d'espace et de mètres carrés».

2. Brigitte: « Bonjour! Je suis en terminale et je viens d'arriver dans un nouveau lycée où je ne connais personne. En général, mes copains de classe ont l'air sympathique, mais je n'ai vraiment parlé qu'à un seul garçon, nouveau comme moi. Le problème c'est que tous les autres se connaissent depuis beaucoup de temps et moi, je suis très timide quand je ne connais pas les personnes. Je prononce mal, la plupart de mes phrases sont incompréhensibles. J'échange quelques phrases banales avec les élèves mais tout s'arrête là. J'ai peur de dire des choses peu intéressantes».

3. Nathalie: « Bonjour! J'ai 26 ans. Je ne suis pas mariée. Je suis née à Toulouse et j'y habite actuellement. Je n'ai pas trop de temps libre et pas de moyens pour sortir souvent. La plupart du temps je reste chez moi à regarder la télé et à lire. Le week-end je vais à la discothèque ou au cinéma. Je suis étudiante, mais j'aimerais arrêter mes études afin de pouvoir travailler, rentrer dans la vie active et me sentir responsable. Seulement, mes parents ne souhaitent pas que j'arrête mes études. Je trouve qu'ils ne me font pas confiance. Je ne pense pas que cela soit normal qu'à mon âge mes parents me disent ce que je dois faire».

1) 1
2) 2
3) 3

40
Задание 47 № 887

Прочитайте тексты 1—3. Выберите номер текста, отвечающего на вопрос.

 

Qui voudrait prendre ses propres décisions?


1. Julien: « Bonjour! J'habite dans le X arrondissement de Paris voilà déjà dix ans. Peu à peu on accumule beaucoup d'objets auxquels, malheureusement, je tiens. Il faudrait maintenant pousser les murs ou déménager. Ça devient vraiment trop petit. Je rêve d'avoir un bureau-bibliothèque confortable pour y ranger mes papiers et y mettre mes livres. Ils sont placés dans des bibliothèques mais je manque aussi de place, donc certains sont en désordre sous ma télé, sur une petite table. Bref, je manque d'espace et de mètres carrés».

2. Brigitte: « Bonjour! Je suis en terminale et je viens d'arriver dans un nouveau lycée où je ne connais personne. En général, mes copains de classe ont l'air sympathique, mais je n'ai vraiment parlé qu'à un seul garçon, nouveau comme moi. Le problème c'est que tous les autres se connaissent depuis beaucoup de temps et moi, je suis très timide quand je ne connais pas les personnes. Je prononce mal, la plupart de mes phrases sont incompréhensibles. J'échange quelques phrases banales avec les élèves mais tout s'arrête là. J'ai peur de dire des choses peu intéressantes».

3. Nathalie: « Bonjour! J'ai 26 ans. Je ne suis pas mariée. Je suis née à Toulouse et j'y habite actuellement. Je n'ai pas trop de temps libre et pas de moyens pour sortir souvent. La plupart du temps je reste chez moi à regarder la télé et à lire. Le week-end je vais à la discothèque ou au cinéma. Je suis étudiante, mais j'aimerais arrêter mes études afin de pouvoir travailler, rentrer dans la vie active et me sentir responsable. Seulement, mes parents ne souhaitent pas que j'arrête mes études. Je trouve qu'ils ne me font pas confiance. Je ne pense pas que cela soit normal qu'à mon âge mes parents me disent ce que je dois faire».

1) 1
2) 2
3) 3

41
Задание 48 № 888

Прочитайте тексты 1—3. Выберите номер текста, отвечающего на вопрос.

 

Qui souffre de l'absence de la surface habitable nécessaire?


1. Julien: « Bonjour! J'habite dans le X arrondissement de Paris voilà déjà dix ans. Peu à peu on accumule beaucoup d'objets auxquels, malheureusement, je tiens. Il faudrait maintenant pousser les murs ou déménager. Ça devient vraiment trop petit. Je rêve d'avoir un bureau-bibliothèque confortable pour y ranger mes papiers et y mettre mes livres. Ils sont placés dans des bibliothèques mais je manque aussi de place, donc certains sont en désordre sous ma télé, sur une petite table. Bref, je manque d'espace et de mètres carrés».

2. Brigitte: « Bonjour! Je suis en terminale et je viens d'arriver dans un nouveau lycée où je ne connais personne. En général, mes copains de classe ont l'air sympathique, mais je n'ai vraiment parlé qu'à un seul garçon, nouveau comme moi. Le problème c'est que tous les autres se connaissent depuis beaucoup de temps et moi, je suis très timide quand je ne connais pas les personnes. Je prononce mal, la plupart de mes phrases sont incompréhensibles. J'échange quelques phrases banales avec les élèves mais tout s'arrête là. J'ai peur de dire des choses peu intéressantes».

3. Nathalie: « Bonjour! J'ai 26 ans. Je ne suis pas mariée. Je suis née à Toulouse et j'y habite actuellement. Je n'ai pas trop de temps libre et pas de moyens pour sortir souvent. La plupart du temps je reste chez moi à regarder la télé et à lire. Le week-end je vais à la discothèque ou au cinéma. Je suis étudiante, mais j'aimerais arrêter mes études afin de pouvoir travailler, rentrer dans la vie active et me sentir responsable. Seulement, mes parents ne souhaitent pas que j'arrête mes études. Je trouve qu'ils ne me font pas confiance. Je ne pense pas que cela soit normal qu'à mon âge mes parents me disent ce que je dois faire».

1) 1
2) 2
3) 3

42
Задание 39 № 939

Укажите, какое из данных высказываний соответствует содержанию текста.


I. Le jeu a de nombreux avantages. Il est source d'équilibre, de joie et de distraction. On le dit même indispensable à l'enfant pour son développement. C'est par le jeu, dès les premiers mois de la vie, que le nourrisson commence à connaître le monde qui l'entoure. Avec le jeu on arrive à attirer l'intérêt et l'attention de l'enfant. Il lui apprend la concentration tout en s'amusant. Puisque le jeu fait partie de l'environnement naturel, les activités de jeu, ou autrement dit ludiques, ont été introduites dans les hôpitaux depuis quelques années comme facteur positif dans les processus de guérison. Dans de nombreux services hospitaliers de pédiatrie en France, il y a maintenant régulièrement des bénévoles qui viennent pour jouer avec les petits malades.

II. Puisqu'il est lié au plaisir, le jeu peut constituer une bonne aide à la thérapie. Quand les enfants entrent à l'hôpital, ils sont obligatoirement en état de choc physique et psychologique. Ces séjours provoquent chez eux des traumatismes, renforcés par la séparation de leurs parents et de leur vie quotidienne. Pour adoucir ce choc on recommande toujours aux parents de mettre dans la valise de leur enfant hospitalisé ses jouets favoris (poupées, peluches, «doudous»). De toute façon, le jeu est toujours traité comme un très bon moyen de dédramatisation et de mise en confiance pour affronter le choc hospitalier.

III. Les activités ludiques ont été introduites dans les hôpitaux vers les années 60. Aujourd'hui, les enfants qui sont en état de se déplacer se retrouvent dans la salle de jeux avec plaisir. Quant aux autres, ceux qui doivent garder leur chambre, ils sont également soignés par les infirmières qui passent des heures entières auprès de leur lit. Il existe même maintenant quelques ludothèques animées par des éducateurs. Ces hommes et ces femmes travaillent dans les différents services pédiatriques pour aller à la rencontre des enfants alités (qui gardent leur lit) ou ne pouvant se déplacer. Ils proposent selon les possibilités des jeux collectifs ou individuels.

IV. Une infirmière dans un service pédiatrique donne son point de vue: «Grâce au jeu, l'enfant peut manifester ses angoisses. Autrement dit, le jeu, même insignifiant, est une très bonne défense contre l'angoisse. Il permet à l'enfant de trouver des forces en lui pour affronter la maladie». L'hôpital a reconnu dans les activités ludiques un partenaire privilégié. Le jeu est devenu un élément indispensable des structures pédiatriques.

1) Celui qui joue n'est pas une personne équilibrée.
2) Des bénévoles qui viennent dans les hôpitaux sont très amusants.
3) Aux heures de repos on ne pense pas à la distraction.
4) Le jeu est un moyen de se débarrasser de l'angoisse et de l'ennui.

43
Задание 40 № 940

Укажите, какое изданных высказываний соответствует содержанию текста.


I. Le jeu a de nombreux avantages. Il est source d'équilibre, de joie et de distraction. On le dit même indispensable à l'enfant pour son développement. C'est par le jeu, dès les premiers mois de la vie, que le nourrisson commence à connaître le monde qui l'entoure. Avec le jeu on arrive à attirer l'intérêt et l'attention de l'enfant. Il lui apprend la concentration tout en s'amusant. Puisque le jeu fait partie de l'environnement naturel, les activités de jeu, ou autrement dit ludiques, ont été introduites dans les hôpitaux depuis quelques années comme facteur positif dans les processus de guérison. Dans de nombreux services hospitaliers de pédiatrie en France, il y a maintenant régulièrement des bénévoles qui viennent pour jouer avec les petits malades.

II. Puisqu'il est lié au plaisir, le jeu peut constituer une bonne aide à la thérapie. Quand les enfants entrent à l'hôpital, ils sont obligatoirement en état de choc physique et psychologique. Ces séjours provoquent chez eux des traumatismes, renforcés par la séparation de leurs parents et de leur vie quotidienne. Pour adoucir ce choc on recommande toujours aux parents de mettre dans la valise de leur enfant hospitalisé ses jouets favoris (poupées, peluches, «doudous»). De toute façon, le jeu est toujours traité comme un très bon moyen de dédramatisation et de mise en confiance pour affronter le choc hospitalier.

III. Les activités ludiques ont été introduites dans les hôpitaux vers les années 60. Aujourd'hui, les enfants qui sont en état de se déplacer se retrouvent dans la salle de jeux avec plaisir. Quant aux autres, ceux qui doivent garder leur chambre, ils sont également soignés par les infirmières qui passent des heures entières auprès de leur lit. Il existe même maintenant quelques ludothèques animées par des éducateurs. Ces hommes et ces femmes travaillent dans les différents services pédiatriques pour aller à la rencontre des enfants alités (qui gardent leur lit) ou ne pouvant se déplacer. Ils proposent selon les possibilités des jeux collectifs ou individuels.

IV. Une infirmière dans un service pédiatrique donne son point de vue: «Grâce au jeu, l'enfant peut manifester ses angoisses. Autrement dit, le jeu, même insignifiant, est une très bonne défense contre l'angoisse. Il permet à l'enfant de trouver des forces en lui pour affronter la maladie». L'hôpital a reconnu dans les activités ludiques un partenaire privilégié. Le jeu est devenu un élément indispensable des structures pédiatriques.

1) Tous les médecins conseillent de jouer régulièrement.
2) Les infirmières passent beaucoup de temps dans la salle de jeux pour éprouver un grand plaisir.
3) Les parents souffrent beaucoup de leur vie quotidienne.
4) Les petits patients à l'hôpital ont la possibilité de jouer dans la salle de jeux.

44
Задание 41 № 941

Укажите, на какoй вопрос нет ответа в тексте.


I. Le jeu a de nombreux avantages. Il est source d'équilibre, de joie et de distraction. On le dit même indispensable à l'enfant pour son développement. C'est par le jeu, dès les premiers mois de la vie, que le nourrisson commence à connaître le monde qui l'entoure. Avec le jeu on arrive à attirer l'intérêt et l'attention de l'enfant. Il lui apprend la concentration tout en s'amusant. Puisque le jeu fait partie de l'environnement naturel, les activités de jeu, ou autrement dit ludiques, ont été introduites dans les hôpitaux depuis quelques années comme facteur positif dans les processus de guérison. Dans de nombreux services hospitaliers de pédiatrie en France, il y a maintenant régulièrement des bénévoles qui viennent pour jouer avec les petits malades.

II. Puisqu'il est lié au plaisir, le jeu peut constituer une bonne aide à la thérapie. Quand les enfants entrent à l'hôpital, ils sont obligatoirement en état de choc physique et psychologique. Ces séjours provoquent chez eux des traumatismes, renforcés par la séparation de leurs parents et de leur vie quotidienne. Pour adoucir ce choc on recommande toujours aux parents de mettre dans la valise de leur enfant hospitalisé ses jouets favoris (poupées, peluches, «doudous»). De toute façon, le jeu est toujours traité comme un très bon moyen de dédramatisation et de mise en confiance pour affronter le choc hospitalier.

III. Les activités ludiques ont été introduites dans les hôpitaux vers les années 60. Aujourd'hui, les enfants qui sont en état de se déplacer se retrouvent dans la salle de jeux avec plaisir. Quant aux autres, ceux qui doivent garder leur chambre, ils sont également soignés par les infirmières qui passent des heures entières auprès de leur lit. Il existe même maintenant quelques ludothèques animées par des éducateurs. Ces hommes et ces femmes travaillent dans les différents services pédiatriques pour aller à la rencontre des enfants alités (qui gardent leur lit) ou ne pouvant se déplacer. Ils proposent selon les possibilités des jeux collectifs ou individuels.

IV. Une infirmière dans un service pédiatrique donne son point de vue: «Grâce au jeu, l'enfant peut manifester ses angoisses. Autrement dit, le jeu, même insignifiant, est une très bonne défense contre l'angoisse. Il permet à l'enfant de trouver des forces en lui pour affronter la maladie». L'hôpital a reconnu dans les activités ludiques un partenaire privilégié. Le jeu est devenu un élément indispensable des structures pédiatriques.

1) Quelles sont les contributions du jeu dans la vie de l'enfant et dans celle du nourrisson?
2) Pourquoi le jeu a-t-il de l'importance dans les services hospitaliers de pédiatrie?
3) Pourquoi les enfants ont-il besoin de jouer dès qu'ils arrivent à l'hôpital?
4) Qui a introduit les activités ludiques dans les hôpitaux?

45
Задание 45 № 945

Прочитайте тексты 1—3. Выберите номер текста, отвечающего на вопрос.

 

Qui se sent moins autonome à l'étranger?


1. Olivier: «Bonjour! J'habite à Strasbourg du jour de ma naissance. J'adore cette ville pour son ambiance tout à fait particulière. J'ai 24 ans et je suis déjà marié. Je regarde beaucoup de films et de séries télévisées, trop peut être mais depuis toujours j'ai une énorme passion pour le cinéma, de toutes les époques, de tous les genres. J'aime le théâtre et je le pratique depuis quelques années. J'aime la lecture bien que je ne sois pas un très grand lecteur. Je passe assez de temps sur Internet. En ce qui concerne les activités extérieures, j'aime beaucoup la montagne et les promenades».

2. Charlotte: «Bonjour! J'ai 22 ans et voilà déjà sept mois que je fais mes études de droit aux Etats-Unis. La vie que j'y mène est bien différente de celle en France. A Paris, j'étais beaucoup plus indépendante, parce que j'avais mon propre studio, toute seule je faisais toutes mes courses et je m'occupais de tout, alors qu'ici, c'est une vie à plusieurs. On est donc plus dépendante et plus aidée. Et puis il y a des concierges dans le bâtiment qui nous aident s'il y a des problèmes. Voilà. Et quand on est habituée à être très indépendante, c'est pas forcément facile».

3. Céline: «Bonjour! Voilà je suis en troisième et je ne sais pas quel métier choisir. Pour mieux me présenter, je suis plutôt timide, je suis plus forte en français, mathématiques, anglais, musique et je fais du latin et de l'espagnol. Je n'ai jamais aimé l'histoire et la géographie. Mais cette année j'aime bien parce qu'il faut dire que mon professeur est génial. Quand j'étais petite j'ai d'abord rêvé de devenir pédiatre (rien que ça!) et puis chirurgienne. J'ai aussi envisagé d'être journaliste et animatrice mais je suis timide. Il faut que je me décide assez vite, je suis complètement perdue».

1) 1
2) 2
3) 3

46
Задание 46 № 946

Прочитайте тексты 1—3. Выберите номер текста, отвечающего на вопрос.

 

Qui n'a pas encore choisi sa future profession?


1. Olivier: «Bonjour! J'habite à Strasbourg du jour de ma naissance. J'adore cette ville pour son ambiance tout à fait particulière. J'ai 24 ans et je suis déjà marié. Je regarde beaucoup de films et de séries télévisées, trop peut être mais depuis toujours j'ai une énorme passion pour le cinéma, de toutes les époques, de tous les genres. J'aime le théâtre et je le pratique depuis quelques années. J'aime la lecture bien que je ne sois pas un très grand lecteur. Je passe assez de temps sur Internet. En ce qui concerne les activités extérieures, j'aime beaucoup la montagne et les promenades».

2. Charlotte: «Bonjour! J'ai 22 ans et voilà déjà sept mois que je fais mes études de droit aux Etats-Unis. La vie que j'y mène est bien différente de celle en France. A Paris, j'étais beaucoup plus indépendante, parce que j'avais mon propre studio, toute seule je faisais toutes mes courses et je m'occupais de tout, alors qu'ici, c'est une vie à plusieurs. On est donc plus dépendante et plus aidée. Et puis il y a des concierges dans le bâtiment qui nous aident s'il y a des problèmes. Voilà. Et quand on est habituée à être très indépendante, c'est pas forcément facile».

3. Céline: «Bonjour! Voilà je suis en troisième et je ne sais pas quel métier choisir. Pour mieux me présenter, je suis plutôt timide, je suis plus forte en français, mathématiques, anglais, musique et je fais du latin et de l'espagnol. Je n'ai jamais aimé l'histoire et la géographie. Mais cette année j'aime bien parce qu'il faut dire que mon professeur est génial. Quand j'étais petite j'ai d'abord rêvé de devenir pédiatre (rien que ça!) et puis chirurgienne. J'ai aussi envisagé d'être journaliste et animatrice mais je suis timide. Il faut que je me décide assez vite, je suis complètement perdue».

1) 1
2) 2
3) 3

47
Задание 47 № 947

Прочитайте тексты 1—3. Выберите номер текста, отвечающего на вопрос.

 

Qui aime beaucoup sa ville natale?


1. Olivier: «Bonjour! J'habite à Strasbourg du jour de ma naissance. J'adore cette ville pour son ambiance tout à fait particulière. J'ai 24 ans et je suis déjà marié. Je regarde beaucoup de films et de séries télévisées, trop peut être mais depuis toujours j'ai une énorme passion pour le cinéma, de toutes les époques, de tous les genres. J'aime le théâtre et je le pratique depuis quelques années. J'aime la lecture bien que je ne sois pas un très grand lecteur. Je passe assez de temps sur Internet. En ce qui concerne les activités extérieures, j'aime beaucoup la montagne et les promenades».

2. Charlotte: «Bonjour! J'ai 22 ans et voilà déjà sept mois que je fais mes études de droit aux Etats-Unis. La vie que j'y mène est bien différente de celle en France. A Paris, j'étais beaucoup plus indépendante, parce que j'avais mon propre studio, toute seule je faisais toutes mes courses et je m'occupais de tout, alors qu'ici, c'est une vie à plusieurs. On est donc plus dépendante et plus aidée. Et puis il y a des concierges dans le bâtiment qui nous aident s'il y a des problèmes. Voilà. Et quand on est habituée à être très indépendante, c'est pas forcément facile».

3. Céline: «Bonjour! Voilà je suis en troisième et je ne sais pas quel métier choisir. Pour mieux me présenter, je suis plutôt timide, je suis plus forte en français, mathématiques, anglais, musique et je fais du latin et de l'espagnol. Je n'ai jamais aimé l'histoire et la géographie. Mais cette année j'aime bien parce qu'il faut dire que mon professeur est génial. Quand j'étais petite j'ai d'abord rêvé de devenir pédiatre (rien que ça!) et puis chirurgienne. J'ai aussi envisagé d'être journaliste et animatrice mais je suis timide. Il faut que je me décide assez vite, je suis complètement perdue».

1) 1
2) 2
3) 3

48
Задание 48 № 948

Прочитайте тексты 1—3. Выберите номер текста, отвечающего на вопрос.

 

Qui a changé d'avis sur certaines disciplines?


1. Olivier: «Bonjour! J'habite à Strasbourg du jour de ma naissance. J'adore cette ville pour son ambiance tout à fait particulière. J'ai 24 ans et je suis déjà marié. Je regarde beaucoup de films et de séries télévisées, trop peut être mais depuis toujours j'ai une énorme passion pour le cinéma, de toutes les époques, de tous les genres. J'aime le théâtre et je le pratique depuis quelques années. J'aime la lecture bien que je ne sois pas un très grand lecteur. Je passe assez de temps sur Internet. En ce qui concerne les activités extérieures, j'aime beaucoup la montagne et les promenades».

2. Charlotte: «Bonjour! J'ai 22 ans et voilà déjà sept mois que je fais mes études de droit aux Etats-Unis. La vie que j'y mène est bien différente de celle en France. A Paris, j'étais beaucoup plus indépendante, parce que j'avais mon propre studio, toute seule je faisais toutes mes courses et je m'occupais de tout, alors qu'ici, c'est une vie à plusieurs. On est donc plus dépendante et plus aidée. Et puis il y a des concierges dans le bâtiment qui nous aident s'il y a des problèmes. Voilà. Et quand on est habituée à être très indépendante, c'est pas forcément facile».

3. Céline: «Bonjour! Voilà je suis en troisième et je ne sais pas quel métier choisir. Pour mieux me présenter, je suis plutôt timide, je suis plus forte en français, mathématiques, anglais, musique et je fais du latin et de l'espagnol. Je n'ai jamais aimé l'histoire et la géographie. Mais cette année j'aime bien parce qu'il faut dire que mon professeur est génial. Quand j'étais petite j'ai d'abord rêvé de devenir pédiatre (rien que ça!) et puis chirurgienne. J'ai aussi envisagé d'être journaliste et animatrice mais je suis timide. Il faut que je me décide assez vite, je suis complètement perdue».

1) 1
2) 2
3) 3

Пройти тестирование по этим заданиям